jeudi 3 novembre 2011

Ciboire, ils sont partis...

Calvaire, ils les ont DÉTRUITS..........
C'est le premier
cri
qui m'est venu
à la vue
du carnage.
                                                  Ils ont été abandonnés,
                                                            pour finalement,
                                                          être détruis.

                                                  Peu importe la pollution,





                                                 en coeurs, détruisons,




                                                               se disent sans gènes,
                                                         ces décideurs sans génie,
                                                         sans vue à long terme,
                                                         ces décideurs,
                                                         qui détruisent
                                                      les moyens
                                                     de développement  de toute
                                                   une population.
                                               Qu'attendons nous pour nous
                                              prendre en main, et
                                             leur botter le cul,
                                            les expulser
                                           loin,
                                            très loin de chez nous.........

5 commentaires:

  1. @ André Bérard,
    Triste, à en pleurer, et les fédéraux qui osent placer leur panneau, "investir dans la destruction des infrastructures"
    il faut vraiment être très effronté.

    RépondreEffacer
  2. Ça paraissait très mal, s'en était rendu gênant ! Passons à autre chose! Ça semble bien fait, j'ai hâte de voir lorsque je redescendrai! A+

    RépondreEffacer
  3. @ anonyme,
    bienvenue par ici,
    Pour paraitre très mal, ça paraissait vraiment très mal, même que ça ressemblait au cadnada.
    Le problème ici, c'est de laisser dépérir les infrastructures pour ensuite les démolir, c'est de faire disparaitre les moyens de subsistances et d'effacer l'histoire.
    Le même phénomène se produit présentement avec le vieux pont.
    Ce n'est pas acceptable.

    RépondreEffacer
  4. @ anonyme,
    Passer à autre chose, me semble le dernière chose à faire, il faut au contraire, dénoncer afin que ce genre de comportement destructeur cesse et que enfin, le Québec recommence enfin à prospérer...

    RépondreEffacer