mercredi 22 février 2017

Je danse avec les bouleaux...

En forêt,
parfois,
il est
agréable,
d'accompagner
les bouleaux
dans 
leurs folles danses.










À fleur d'eau...

Devant le moulin,
la vie s'inscrit
à la surface du lac.
les arbres et les nuages,
y font bon ménage
entre les plantes
qui y nagent.
.



mardi 21 février 2017

Narcissique? Peut être un peu...

Tout comme Narcisse,
il se mire
encore 
et
toujours
à la surface 
réfléchissante 
du lac 
qu'il borde.
Tantôt, il se mesure à un bosquet,
tantôt, il s'entoure de buissons,
ou encore,
il s'invite entre les bras
de grands arbres
lui faisant 
la révérence.


Il se conte des histoires
et se trouve drôle.
Heureusement, 
car il est son seul
auditeur.

dimanche 19 février 2017

D'où je viens et où je vais.

Bien enraciné
dans son monde,
pour mieux 
s'élever et aller 
découvrir le monde,
tout en douceur
et avec détermination..


vendredi 17 février 2017

Elle veille...


Elle observe le large
avec inquiétude,
elle craint 
pour la sécurité de son homme,
parti à la pêche depuis très tôt ce matin.
Tout là bas,
de lourds nuages 
pointent à l'horizon
et se font menaçants.
 


jeudi 16 février 2017

Dégager les alentours...

L'épinette est pas mal dans le chemin,
un regard 
aux alentours
pour s'assurer
de ne rien briser 
et voilà,
le travail est 
fait,
l'épinette n'est plus.
L'arrière du chalet
est maintenant
plus accessible. 
. 






mardi 14 février 2017

un visage sur l'iris...

Cet
saison
québécoise,
 est,
sans
contredit,
celle
que
je
préfère,
surtout,
lorsque
j'ai
de
la
belle
visite.
Sur 
les
deux
photos
d'iris
publiée 
ici,
il
y
a
un
visage
qui
me
regarde.
Nous
avons
fais
un
brin
de 
jasette
et
il
m'a
affirmé,
que
suite
à
l'hiver
qui
sévit
présentement,
viendra
un
autre
été.






Dis, tu le vois bien,
le visage de mon ami...

Ne m'oubliez pas

Ce texte n'est pas de moi,
j'ai copié
cette belle 
légende 
sur le blogue
du Jardinier paresseux.
Un blogue à suivre,
tu trouveras son adresse,
parmi mes blogues 
que je suis. 

D’ailleurs, même si la légende est d’origine française, le nom ne-m’oubliez-pas fut adopté dans plusieurs autres langues. Ainsi le myosotis s’appelle  Forget-me-not en anglais, Vergissmeinnicht en allemand, no-me-olvides en espagnol, etc.








dimanche 12 février 2017

Pendant que...

Pendant 
que,
je
vole
parmi
les 
fantômes
flottant
au
dessus
de
nos
têtes,
et
que
mon
Arlequin
préféré
n'a
de 
cesse
d'admirer
le
paysage
environnant,
sous
le
pont,
tout
près,
il
y
a
un
va-et-vient
tel,
que
je
ne
peux
l'ignorer.