mercredi 28 juin 2017

File, file vers l'aventure


Un cormoran,
 filant vers l'aventure,
pris d'un doute soudain,
se retourna 
pour s'assurer
de n'être pas suivi. 
Il navigua
si loin,
qu'il,
le soir venue,
se retrouva
au 
centre du miroir.
Personne 
ne l'a
jamais 
revu.




mardi 27 juin 2017

Quand je serai grand,,,

Quand
je 
serai
grand,
je 
causerai
avec
les
édifices
en 
les
regardant
droit
dans
la
face.
En
attendant,
voici
ce
qu'ils
me
laissent
voir.
J'en
ai
mal
dans
le
cou,
à
les
regarder
comme
ça.






samedi 24 juin 2017

La nature est généreuse...

J'ai planté un arbre dans mon jardin.
Longtemps,
il était d'un beau vert,
mais rien de plus.
Puis, un beau jour,
il éclata de toutes ses fleurs.
L'automne venue,
ce sont de petits fruits bien rouges
qui s'invitent.
L'hiver venue, les Jaseurs Boréal 
s'amènent et s'empiffrent
à qui mieux mieux. 











samedi 17 juin 2017

Montréal sur ses murs...

De passage 
en ville,
je déambule 
au hasard
dans les rues
de Montréal.
Je prends plaisir
à saisir,
les images
que me montre
le cité,
sans gène
ni pudeur,
presque indécente.








mardi 6 juin 2017

Bois pour feux de plain ou matériel de rénovation...

Tu te souviens,
comment la plage
était défigurée
au début
du printemps.
Regarde là
aujourd'hui,
la mer
est passée
et a commencé
à réparer
les dégâts.
Elle a déposé
tout le matériel
nécessaire à sa tâche
de reconstruction
sur la pointe de Penouille.
Bientôt,
elle amènera
suffisamment  de sable
pour recouvrir
toute cette charpente,
ramenant ainsi,
une belle plage
accueilante à souhait.

Il est à espérer
que les spécialistes
de parc canada
laissent
travailler la nature
en toute tranquilité.
En seront-ils capable,
en auront-ils
la patience,
seul l'avenir 
saura nous le dire.








lundi 22 mai 2017

Jour de pêche par grand vent.

Du haut de la falaise,
les bourgeois
scrutent le large.
À leurs pieds,
frappe la vague
balayant le cap
de sa rage..
Là bas,
tout près du rocher,
le vaillant pêcheur
lève ses cages.
Les fous de Bassan
intéressés
par ses prises,
le surveillent 
et salivent.
À chaque mouvements
du bateau,
ces derniers l'escortent,
  espérant recevoir
leur part de la récolte.
Du haut de la falaise,
 les bourgeois
scrutent le large.

















Il ventait à ne pas mettre
un bateau à l'eau.