vendredi 11 novembre 2011

parc canada...

Il s'effaçait
un peu plus,
année
après
année






                                                    Il devenait de plus en plus,
                                               discret, dans son inexistence.
                                                    Puis, un beau matin,
                                                il était complètement disparu.
                                             plus aucune trace de son emplacement.
                                             parc canada, lieu de conservation,
                                             et de protection.
Ce n'est certainement pas l'histoire
de la Gaspésie qui les anime...

8 commentaires:

  1. Si jamais t'entends parler de ce qui les anime, tu me le dis OK? Parce que j'ai pas trouvé moi non plus.

    Je vais t'en conter une autre de ce gouvernement-là que je qualifie d'inqualifiable. Ils ont lancé un concours de « Ville culturelle du Canada », où les prix étaient des subventions et ce, dans plusieurs catégories, par exemple, 50 000 habitants et moins, etc. Rouyn-Noranda, où j'habite, travaillait très fort sur sa candidature, multipliant les projets, les initiatives, les lieux de spectacles, les festivals, recrutant des bénévoles qui s'impliquaient au coton dans ce comité et qui travaillaient très fort depuis plus d'un an. C'est un peu comme quand une ville soumet sa candidature pour les Jeux Olympiques. La Ville de Rouyn-Noranda avait même investi au-delà de 25 000 $ dans ce concours rassembleur et mobilisateur. On a déposé notre candidature en temps voulu, fébriles et confiants qu'on pouvait l'emporter et avoir cette subvention à la culture qui vient avec les honneurs. Sais-tu quoi? Le gouvernement Art-Peur a annulé (oui oui annulé) la catégorie 50 000 de population et moins, juste au moment où ils devaient remettre le prix. C'est dégueulasse en Simonac! Autrement dit, ils ont changé les règles du jeu pendant la partie. C'est Calgary qui a remporté le titre de Ville culturelle du Canada, dans la catégorie 100 000 et plus. C'est carrément malhonnête. Il paraît que dans notre catégorie, il n'y avait que deux candidatures solides, nous autres et St-Eustache. Ça lui aurait fait mal de donner quelque chose au Québec, je suppose? Mais à Calgary, no problemo, le concours n'était pas annulé...

    Dommage que le quai soit parti au large. Pas étonnant. Mais dommage...

    RépondreEffacer
  2. @ Zoreilles,
    Difficile de savoir ce qui les anime, sauf peut être, la démobilisation et la démolition complète du Québec.
    Il y a longtemps, que le fédéral détruit les avoirs du Québec,les quais disparaissent les un après les autres, les contrats de bateaux s'en vont loin de nos chantiers maritimes.
    Il refuse même de reconnaître le travail des municipalités Québecoise, comme tu le dis si bien.
    parc canada, pour sa part, détruit, expulse et recompose l'histoire.
    (à suivre.)

    RépondreEffacer
  3. @ Spécialiste de l'éphémère,
    C'est ce que nous appelons le canada en évolution...
    Si nous les laissons faire, bientôt, il n'y aura plus rien...

    RépondreEffacer
  4. Ils sont difficiles à comprendre ces grands décideurs. Comme vous le faites avec vos superbes photos il faut dénoncer ce genre de chose car c'est inaceptable selon moi.et l'injustice on ne doit jamais s'y habituer et demeurer vigilent.

    RépondreEffacer
  5. @ Étoile,
    Bienvenue dans mon firmament,
    Comme nous nous comprenons, depuis toujours, je dénonce et pour longtemps encore, mème si quelquefois, certain me disent de passer à autre chose...
    S'habituer à l'innomable, jamais, je manquerai d'oxigène si j'osais seulement y penser.

    RépondreEffacer
  6. On préfère de beaucoup mettre des milliards à équiper une armée prête à attaquer les terres étrangères...
    Je ne peux accepter cette injustice qu'ils ont présentement envers notre pays en devenir.
    Je serai toujours de tout coeur avec toi!

    RépondreEffacer
  7. @ Le factotum,
    C'est malheureusement un gouvernemet de guerre, et il s'est, je crois, donné pour mission, de faire disparaitre définitivement, le fait français en amérique, il suffit de regarder ses brillantes nominations, à des postes clés.
    De plus. il détruit les infrastuctures, ainsi, il réduit la population à l'état de mendiant.

    RépondreEffacer