samedi 30 avril 2011

Les dernières glaces de 2011 sur la rivière Dartmouth...

Elles étaient coquines et se croyaient éternelles,
                                                   elles glissaient nonchalamment sur les eaux
                                             limpides de la vie,
                                             s'y mirant sans gène
                                                 avec une complaisance évidente,
                                                rencontrant au passage,
                                                 des compagnons de fortune
                                                 qui tentent de se frayer un chemin
                                                   vers la libération,
                                                          qui cherchent
                                                  la solution pour se débarrasser du carcan qui
                                             les empêchent de s'épanouir pleinement et de montrer
                                                    au monde entier leur savoir faire
                                                        et leur génie.
                                               
Même si parfois, ils ont la tentation 
de prendre des vessies 
pour des lanternes... 
Ils se doivent de garder le cap,
pour se dépêtrer de ces entraves
qui les paralysent...

8 commentaires:

  1. @ Zoreilles,
    Elles m'ont fait un clin d'oeil en passant devant chez moi,
    me donnant pour mission de les presenter à la face du monde...

    RépondreEffacer
  2. De la pure poésie...
    Dire que j'ai marché sur mon lac à Amos, cet après-midi, par une belle journée ensoleillée mais très venteuse.
    Je ne vivrai le dégel, et ces glaces qui me semblent pour l'instant éternelles, mais pas avant une autre semaine ...

    RépondreEffacer
  3. @ Le factotum,
    Ici, au niveau du St Laurent, la glace est partie, mais ce n'est pas le cas pour les lacs et rivères plus loin en forêt...
    La route pour me rendre à mon lot n'est pas encore dégagé, et de toute façon, il faut attendre que baisse le niveau des rivières pour penser y avoir accès...
    en attendant, le bord de mer me tiend compagnie...

    RépondreEffacer
  4. Ne manque qu'une vague orange dans ce bel océan ... :-)

    RépondreEffacer
  5. Croco, tu vas te faire péter la yeule en sang, toi!!!

    RépondreEffacer
  6. @ Crocomickey,
    Ha Ha Ha Ha ,
    contrairement au deuxième gros Villege du québec, les Gaspésiens et les Gaspésiennes ont la tête bien en place sur les épaules, ils et elles ne se laissent pas distrairent par les rumeurs...
    Donc, pour les taches de l'agent orange, il faudra repasser...
    Mais, si on est patients, les rouges s'apprètent à y déverser du pétrole à pleins pipeline...

    RépondreEffacer
  7. @ Zoreilles,
    C'est vrai que ce serait plus facile depuis qu'il a enlevé sa tresse protectrice...
    Mais, il va devoir aller voir plus loin pour trouver un boxer, ici, ce n'est pas le style du capitaine...
    Mais, c'est une bonne idée, si tu trouves un volontaire, on peut se cotiser...

    RépondreEffacer