mardi 7 février 2012

Poste de réflexion...

À plusieurs endroits
le long de son 
parcours, 
                                                       la rivière fait une pause
                                                  et prend le temps
                                                                        de réfléchir.
                                                  Wabo,s'y était construit,
                                            un banc à réflexion
                                                                   il y a longtemps,
                                               très longtemps.
                                                                malgré, l'invitation
                                                 de la rivière,
                                                               plus personnes
                                                  n'y vient prendre
                                                                     une pause, de réflexions.
                                                  Ni moi,
                                                                ni vous,
                                                   et encore moins,
                                                                   ceux qui supposément
                                                   gouvernent le pays.
                                                                       Il est tellement évident,
                                                  que la réflexion
                                                                        n'est plus à la mode
                                                          chez lez humains,
                                                                                 que la nature
                                                           a compris, et a commencé
                                                    à s'occuper
                                                                      du banc à réflexion
                                                      qui depuis trop longtemps,
                                                    ne sert plus qu'à                                                
                                                  regarder réfléchir la rivière.
                                                       La rivière, sait depuis longtemps,
                                                la direction que prennent ceux qui
                                               exploitent nos ressources,
                                               Elle nous le montre,avec tellement d'éclat,
                                              elle pointe tout droit vers la droite...
                                                Elle a compris depuis tellement longtemps.

10 commentaires:

  1. Mais dites moi barbe blanche ce banc de réflexion aurait t-il été construit par M Frank Wabo? Ca lui ressemble drôlement. Parlant de banc de réflexion.Mon fiston avait trois ans et je l'envoyais parfois réfléchir dans sa chambre quand il c'était nécessaire. Alors une fois sachant qu'il avait dépassé les bornes il me dit: tant pis pour toi maman je m'en vais réfléchir dans ma chambre.Il a 34 ans aujourd'hui et parfois on ressort cette histoire et on en ri encore.Vous avez bien raison on ne prend pas assez de temps pour réfléchir aujourd'hui et c'est très malheureux. Nos dirigeants devraient réfléchir plus à ce qu'ils disent.Quand je les entends nous dirent des bêtises je ne peux pas croire qu'ils se prennent au sérieux. La nature nous parle il faut l'écouter "elle". Merci barbe blanche pour ces billets donnés si généreusement dans ce blogue. Vous me faites avancer par vos propos et j,apprécie.Bonne journée de soleil.

    RépondreEffacer
  2. Ah quelle poésie mais quel aplomb, quelle franchise et quel réalisme tu apportes dans ce billet.

    Rien que la photo du banc de réflexion adossé à un arbre fort, sur lequel la mousse pousse tellement il est abandonné et oublié depuis longtemps... Ça nous fait voir mieux que tout d'où viennent ces décisions et ces actions mises de l'avant par ceux qui nous gouvernent. Ils devraient fréquenter ce banc, au moins une journée par année, ça les rapprocherait de ce qui est important et dont ils devraient tenir compte.

    D'après moi, ils ne réfléchissent pas longtemps et ils le font dans le bruit infernal des machines à imprimer de l'argent, enfermés derrière des portes closes dans des décors qui sont faux, trop loin des cours d'eau et des forêts. En tout cas, c'est ce qu'on peut imaginer quand on réalise où ils nous piègent. Sont bien plus acharnés que des castors.

    On ne se fiera pas sur nos médias non plus pour réfléchir en profondeur et analyser ce qui se passe et les impacts que ça aura dans nos vies. Eux aussi, ils sont dans le faux et dans l'instantané futile.

    Ta photo raconte, elle fait image... L'image désolante de la réalité de notre société actuelle qui ne réfléchit plus. La mousse n'a pas fini de pousser sur ton banc de réflexion...

    RépondreEffacer
  3. @ Étoile,
    M. Frank Wabo,je ne connais malheureusement pas, mais, comme il s'appelle Wabo, il est surement un grand sage.
    Le Wabo d'ici, c'est un nom que je donne, à ceux qui savent penser et voir,à ces très rares personnes qui savent faire évoluer tout ce que nous sommes et tout ce qui nous entoure.
    À l'exemple, de ton anecdote, nous devrions avoir le pouvoir d'envoyer les politiciens réfléchir dans leur chambre, en solitaires, cela leur ferait le plus grand bien, ils finiraient peut être par voir le vide qu'ils véhicules à l'année longue.
    Je les enverrais bien penser un peu le long d'une rivières, mais ils ne comprendraient pas, ils s'imagineraient avoir le droit de la détruire, comme ils le font avec presque tout ce qu'ils touchent.

    RépondreEffacer
  4. @ Zoreilles,
    Tu dis, et je cite:
    "Ils devraient fréquenter ce banc, au moins une journée par année, ça les rapprocherait de ce qui est important et dont ils devraient tenir compte."
    Personnellement, je refuse de leur indiquer où il se trouve, pour assurer une certaine pérennité à ce banc précieux,
    par contre, j'irais bien en monter un tout en bois, près de la porte du parlement, juste devant un bosquet, avec dessus inscrit, :"prenez deux minutes pour y réfléchir, avant d'entrer dans ce lieux, où l'avenir de tout un peuple se joue."
    Mais, la mousse y pousserait encore plus vite que sur celui près de la rivière...
    Alors...
    À les regarder courir après les profits à tout prix, il faut être fait fort, pour garder un minimum d'espoir.

    RépondreEffacer
  5. Moi, mon seul Wabo connu, c'est Bill Wabo, l'indien qui jouait au début dans les Belles Hostoires des Pays d'en haut. Il était chum avec Jambe-de-Bois ...

    RépondreEffacer
  6. " Il faut avoir vécu dans cet isoloir qu’on appelle Assemblée nationale, pour concevoir comment les hommes qui ignorent le plus complètement l’état d’un pays sont presque toujours ceux qui le représentent." [Pierre-Joseph Proudhon 1809-1865]
    Comme tu vois, ce n'est pas d'hier!
    Et cela ne semble pas s'améliorer!
    Vivement le petit banc de Wabo près de la porte du parlement ...

    RépondreEffacer
  7. @ Crocomickey,
    Tu es bien vieux, toi, pour avoir connu Séraphin à ses débuts télévisées.
    Ben oui, c'est un peu à Bill Wabo, que j'ai pensé en voyant ce banc.
    Ce Wabo me semblais d'une grande réflexion.
    C'est vrai, que je l'ai connu au travers de mes yeux d'enfant...
    Depuis, pour moi, un M. Wabo, est quelqu'un de sage.

    RépondreEffacer
  8. @ Le factotum,
    Comme quoi, plus ça change plus c'est pareil...
    Le banc, allons nous le peindre ou le laisser au bois naturel?
    Ce M.Proudhon, était il un Wabo?

    RépondreEffacer
  9. J'aime bien le bois naturel. Un peu comme Wabo, avec sa sagesse naturelle.
    Cela aiderait peut-être nos élus à mieux comprendre les besoins de notre pays en devenir!

    RépondreEffacer
  10. @ Le factotum,
    Je ne suis pas sur qu'ils vont comprendre, mais nous aurons essayé...

    RépondreEffacer