mercredi 4 avril 2012

La Dartmouth prend possession de la route .

Après 
avoir 
longuement
réfléchie,
la rivière
Dartmouth
a
décider, 
de  
sortir
de 
son 
silence,
et
d'occuper 
 la route.
Elle 
maintenue
sa
position,
pendant
environ 
vingt quatre heures.

                                                        J'ai cru comprendre,
                                                  qu'elle protestait contre
                                                            l'appât du gain insatiable
                                                      des supposés bâtisseur d'avenir
                                               et qui en réalité,
                                               ne sont que des exploiteurs de
                                               richesses naturelles et des destructeurs
                                               de beautés  naturelles.
                                                   Dans sa longue réflexion,
                                                 la rivière a compris,
                                                          que seul un geste d’éclat
                                                   pouvait, amener le peuple à se réveiller
                                                   et à enfin prendre ses ressources en mains...









                                                     Elle avait bien planifié son geste,
                                                 avait accumulée suffisamment de glaces
                                                pour se bâtir un barrage digne de son génie.


                                                       Elle avait accumulée tellement de blocs,
                                                 et sur une telle distance, que personnes
                                                 n'a osé tenter de le défaire, préférant
                                                se fier à l'intelligence de la nature.
                                                   Puis elle s'est retirée doucement,
                                            pendant le nuit ...
                                  mais ça, c'est au prochain billet.

6 commentaires:

  1. Quand la nature parle, on a intérêt à l'écouter...

    RépondreEffacer
  2. @ Spécialiste de l'éphémère,
    Une manifestation grandeur nature, c'est sur...

    RépondreEffacer
  3. @ Zoreilles,
    On a, comme tu le dit si bien, intérêt à l'écouter, avec son coeur, et en ayant l'esprit, ouvert vers la vraie vie.

    RépondreEffacer
  4. Penses-tu qu'avec la nature nous avons une chance de réveiller les gens à la sauvegarde de notre patrimoine.
    Alors j'embarque avec elle. Je serai son porte étendard!

    RépondreEffacer
  5. @ Le factotum,
    Ce n'est pas une certitude, mais, si le monde ne s'ouvre pas très bientôt les yeux,
    nous allons tout droit à l'élimination, la nature a commencé son grand ménage
    et ses irritants seront effacés de sa surface.
    C'est la crainte qui m'anime depuis un bout de temps.
    La course sans fin vers le profit à n importe quel prix ne peut plus durer...

    RépondreEffacer