vendredi 6 avril 2012

Eau de Pâque...

Pour 
ceux
qui,
cherchent
une 
belle place,
pour
cueillir
sa 
ration
d'eau de Pâque.

Nous
avons
le
choix,

la décharge
du
Grand Étang,



                                                                                OU,
                                                                     la chute,
                                                                 juste là,
                                                                le long
                                                                           de la route,
                                                                         à
                                                                  Saint Yvon.
                                                        À l'une comme à l'autre
                                                      de ces deux places,
                                                      l'eau y est claire et limpide,
                                                     elle garde les idées claires...


6 commentaires:

  1. L'eau de Pâques... Juste ton titre et j'étais déjà partie!... avant même d'avoir vu tes photos (l'eau vive et cristalline, ça m'énergise, tu le sais... autant que la mer me calme!...)

    J'ai tant de beaux souvenirs de l'eau de Pâques qu'on allait chercher juste avant la barre du jour, juste avant que le soleil se mette à danser, des fois on se couchait même pas la veille pour être sûrs de pas prendre de chance!

    ;o)

    St-Yvon, priez pour nous, hahaha!

    Joyeuses Pâques Yvon! Euh... je veux dire... Barbe blanche!

    RépondreEffacer
  2. @ Zoreilles,
    Ne vas pas tout de suite, chercher cette eau presque miraculeuse, ce n'est qu'après la résurrection, qu'elle prend toute sa force...
    Serais tu surprise, si je te disais que je ne suis jamais allé cueillir de l'eau de Pâque, hé oui, ce n'était pas dans nos traditions familial.
    C'est je trouve, une bien belle pratique, et comme tu le dis si bien, une source vive de beaux souvenirs.
    Vos voeux Zoreilles seront exaucés, et passes de très joyeuses Pâques, en compagnie, entre autre, de Crocodyle Dundee, Kassandra, Félixou et tous les autres...

    RépondreEffacer
  3. Avec mes parents cette coutume n'existait pas. Mais mes grands-parents des deux côtés allaient toujours en chercher. Je me souviens c'était mystérieux pour nous autres. Mais encore aujourd'hui je me demande ce qu'ils en faisait après l'avoir receuillie. Bon excuse mon ignorance mais les traditons chrétiennes sont pas mal loin de moi.Pour moi Pâques, c'était la messe ,parade de nos nouveaux vêtements et surtout nos beaux souliers vernis et petit chapeau. Et pour souper le gros lunch à la cabane à sucre. Passe une bonne fête de Pâques et merci pour tes billets Barbe Blanche.

    RépondreEffacer
  4. @ Étoile,
    La période de Pâques chez nous, servant de messe oblige, commençait avec les cérémonies du Jeudi Saint, se poursuivaient avec l'office du Vendredi Saint, ceux du Samedi, Saint lui aussi, et enfin, avec la messe du dimanche de Pâques.
    Pour le repas, c'était, un gros jambon avec oeufs et patates.
    Le vendredi, c'était maigre jeune, nous ne mangions pas beaucoup, ce jour là.
    Chose certaine, c'était bon pour la ligne...
    Passe de joyeuses Pâques...

    RépondreEffacer
  5. Étant une femme de peu de foi, peu encline à croire aux miracles, je n’ai jamais eu recours à l’eau de Pâques pour soigner un mauvais rhume. Je suis par contre une grande buveuse d’eau du robinet qui m’est fournie par la municipalité et pour laquelle je paie des taxes.

    Mais en écoutant tous ces gens à la radio aujourd’hui vanter les mérites de cette précieuse eau récoltée aux petites heures du matin, et connaissant le côté mercantile de l’Église catholique, je me suis demandé pourquoi aucun membre du clergé n’avait pensé à commercialiser le précieux liquide.
    Je verrais très bien une mise en marché de deux petites bouteilles (genre burettes), l’une contenant l’eau et l’autre l’huile de St-Joseph.

    RépondreEffacer
  6. @ Caboche,
    Je dois te dire,que pour le rhume, je préfère le miel, ou l'eau de citron. Un bon verre d'eau du robinet,a c'est bien sur, toujours sa place, la dessus, on s'entends, à cent pour cent.
    L'eau, chez nous, est presque de l'eau de Pâques, nous la tirons de notre puits.
    Pour la commercialisation de l'eau de Pâques, ils y en a surement quelques un qui y ont pensée, mais ils ont manqués de cueilleurs, il faut être vigilant et rapide, pour récolter de cette eau, la période de temps pour s'en approvisionner est très court.
    Au Sanctuaire Mariale Notre Dame des sept Douleurs, près de chez moi, il y a une sourde d'eau miraculeuse, et il était possible de s'en procurer une bouteille, à l'image de la Madone, pour un léger pécule, alors, vois tu, il y ont pensés...

    RépondreEffacer