dimanche 8 avril 2012

Le voile de la marié...

Le 
mariage
était
prévu,
pour 
la fin de l'hiver.
                                                                     Alors,
                                                                    la fée des glaces,
                                                              a pris
                                                                       tout le temps
                                                             mis à sa disposition,
                                                                pour peaufiner
                                                              son oeuvre,
                                                                aucun détail
                                                               n'a été oublier,
                                                     une série de dentelles par ci,
                                                             des fioriture par là,
                                                     une douce mousseline fuyante,
                                              juste ici,
                                                       des miracles d'imagination, et d'ingéniosité,
                                                     ont été déployés  pour bien souligner,
                                                   la beauté de la futur,
                                           et lui préparer un écrin, à sa mesure
                                           et ainsi, l'offrir à l'élu de son coeur,
                                          tel le bijoux qu'elle est.
Les invités,ont commencés à arrivés,
                                               il venaient de tout bord, tout côté,
                                                  ils avaient le diable au corps,
                                                tous plein d'entrain,

                                                prêts à faire la noce,

                                               jusqu'à épuisement.


                                                          C'est à qui,




                                                      ferai la plus haute steppette,
                                           la plus spectaculaire...
                                                Les paris se prenaient, l'un n'attendant pas l'autre.
                                                     En attendant que l'orchestre prenne place,
                                                     les grandes orgues chantent,
                                                et propagent leurs mélodies
                                               aux quatre coins du pays.
                                                         À la fin de la nuit, grand père était
                                                  FATIGUÉ...
                                               Mais, tellement. heureux.

4 commentaires:

  1. Bonsoir Barbe Blanche!

    Vos photos sont tout simplement magnifiques et votre histoire est touchante! Vous nous faites rêver au-delà de cette nature si grande. J'adore la Gaspésie en hiver.

    RépondreEffacer
  2. @ Canneberge14,
    Bienvenue sur les plains,il me fait grand plaisir, de vous accueillir là où la mer embrasse la route, et où la marié a laissée son voile.
    vous y êtes toujours la bienvenue, et soyez rassurée, nous n'ajoutons jamais de sucre...

    RépondreEffacer
  3. des photos qui font rêver, bien loin de mon environnement habituel, merci de nous les offrir.
    geneviève, sud de France.

    RépondreEffacer
  4. @ Geneviève,
    Soit la bienvenue, sur ma route du bord de mer.

    Je dois te dire, que le sud de la France, me fait rêver, j'espère, un jour, y faire une escapade, avec, bien sur, mon appareil photo...

    RépondreEffacer