mercredi 18 janvier 2012

Par un bien bel après midi d'automne...

Après avoir piquer une jasette
 avec la chute,
et m'étant
rendu
quelques 
kilomètres plus loin,
j'entend
des flops,
splouchs,
des splashs,
je 
m'approche de la rive
et
qui vois je?
de beaux 
saumons
qui dansent.
                                                       M'avançant sur la berge,
                                              le premier poisson que j'y vois,
                                              est défintisé depuis un certain temps, déjà.
                                              Il ne dansera plus, le pauvre.
                                              Mais,
                                                   mon oreille aux aguets
                                                   reçoit toujours les échos
                                                   du saumon qui danse.
                                             Je décide d'en attraper quelques uns,
                                             je m'immobilise et je surveille,
                                             prêt à toutes éventualités,
                                             décidé à faire mouche à tout moment.
                                             L'attente est longue, mais j'ai tout mon temps,
                                             au moment où mon attention est attirée ailleurs,
                                             flop, il y en a un qui profite de cet instant pour sauter,
                                            le coquin.
                                            Je reprend ma surveillance plus résolut que jamais.  
                                                au bout d'une éternité,
                                              il en a un qui s'envol,
                                            presque au milieux de la rivière,
                                           étant attentif, cette fois,
                                           je le capture illico,
                                           un peu plus tard, un autre,
                                           plus loin à gauche, s'exécute à son tour,
                                           et vlan, dans mon appareil.
                                            comme la lumière commençait a baisser
                                           et que le souper m'attendait,
                                           je dût me résigner
                                           à leur fausser compagnie
                                           et regagner mon nid.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire