mardi 3 janvier 2012

Le rocher percé a fait demi tour?

La journée
est encore
jeune,
et 
pourtant,
le soleil 
descend 
dangereusement
à 
l'horizon,
nous laissant
néanmoins,
deviner au loin,
un énorme
rocher troué.
                                                          Sur la pointe des pieds,
                                                   je m'avance,  tout doucement,
                                                       et mes impressions, se confirment,
                                              c'est bien, là, devant moi,
                                              Le rocher percé qui baigne
                                             dans toute sa magnificence.                                       
                                                  Plus près de moi,
                                            la vague toute échevelée,
                                             me distrait quelque peu,
                                            de mon objectif premier.
                                                   et je me laisse attirer par
                                                 les atours de ce paysage
                                                qui tout autour de moi,
                                                 m'interpelle, et m'invite.
                                                     Prend mon portrait, me disent tour à tour,
                                                    différentes scènes environnantes.

                                                  Bien sur, je me laisse momentanément
                                              attirer par leur charmes et
                                              je tire dans toutes les directions attrapant
                                             tout ce qui s'offre à mon insatiable appétit d'images.
                                                Bon, finit les égarements,
                                            revenons à ce rocher troué.
                                            Comme il me semble loin,tout à coup.
                                            M'aurait il jouer un nouveau tour?
                                                je m'en approche donc, discrètement,
                                            mais, est ce possible, il s'est retourné sur lui même,
                                            il a changé encore une fois de direction.
                                             dirigeant ainsi mon regard vers ce viaduc qui se dore
                                           au lueurs de fin d'après midi,
                                               de l'étoile diurne.
                                                  Revenant au rocher, quelle ne fut pas
                                             mon incrédulité, devant son dernier
                                            changement de direction.
                                              Il s'était à nouveau retourné, et
                                          il avait profité de mon étonnement, pour s'éloigner.
                                                  Tout autour , les couleurs annonçant
                                           la prochaine arrivée de la nuit
                                           se faisaient plus présentes                                          
                                              s'étendaient, partout,
                                                       peu importe, où je dirige mon objectif,
                                                   les pastels sont présent, partout,dans toutes
                                              les directions,
                                                sur le cap,
                                             comme au bord de l'eau qui joue avec les roches.
                                             Et le rocher percé, profitant de ma distraction,
                                           s'est éloigné de façon significative,
                                           il est maintenant, hors d'atteinte, derrière
                                           ces vagues qui me barrent la route vers lui.
                                               Comme la nuit approche à grands pas,
                                               je me décide donc
                                              de reprendre la route,
                                              afin de venir vous relater
                                              cette après midi d'hiver toute en lumière.
                                           

10 commentaires:

  1. Superbe.
    Ce que j'aime par dessus tout avec ces divines photos de paysages d'hiver... c'est qu'on peut totalement faire abstraction des bottes dégoulinantes de neige qui salopent l'entrée.
    Merci de me réconcilier!

    RépondreEffacer
  2. @ spécialiste de l'éphémère,
    La neige des rues, est saturé de sel, agresseur par excellence,
    au bord de la mer, la neige y est blanche et propre,elle se détache facilement de nos bottes.
    La neige saturée de sel des rues,c'est toxique et dégueulasse, bien d'accord avec toi, vaut mieux rester à l'intérieur, dans ce cas là...
    Bonne réconciliation, en ce début d'année que je te souhaite agréable.

    RépondreEffacer
  3. Le beau rocher Percé est-t'il un joueur de tour?
    Vous vous êtes fait prendre à son jeu? Chanceux que vous êtes.Ici au Québec nous avons cette grande chance de pouvoir profiter de quatres saisons aussi différentes les unes des autres.L'hiver c,est beau quand les yeux nous pleurent de cette clartée immaculée et que dire du craquement de nos pas par grand froid. Moi en tout cas j'adore mon beau pays dans toute ses différences.On s'habille chaudement et on sort profiter des beautés qui sont à notre portée.Bonne journée à vous et merci.

    RépondreEffacer
  4. @ Étoile,
    À titre d'information,
    lorsqu’arrive l'hiver, et que la visite nous a quitté, il arrive que pour faire son drôle, le rocher percé s'amuse à danser.
    Mais, attention, il faut être très attentif, car vois tu, il est légèrement timide,ce gros caillou.

    RépondreEffacer
  5. J'ai fait la même approche à l'automne 80 en arrivant par Cap-au-Renard. Même vue magnifique de loin ... Aaaah ! souvenirs, souvenirs !

    RépondreEffacer
  6. T'as joué à cache-cache avec le rocher Percé? Et la lumière était si tant tellement belle.

    J'en profite pour te souhaiter une Bonne et Heureuse Année 2012, du bonheur plein ta vie.

    RépondreEffacer
  7. @ Crocomickey,
    Dis donc, j'ai marché dans tes pas...

    RépondreEffacer
  8. @ Zoreilles,
    Une chance que la lumière était belle, parce que le mosus de rocher,il avait la bougeotte en torrieux...
    Je te souhaite, une 2012, à ta mesure...
    avec la santé nécessaire, pour en profiter pleinement.

    RépondreEffacer
  9. Oh! là là, vous êtes un capteur de beauté. Incroyablement féérique votre coin de pays. Je vais y aller un jour, un jour.... Merci de nous faire voir le merveilleux parmi les nombreuses merveilles de notre Québec.

    RépondreEffacer
  10. @ La Flâneuse,
    Bienvenue, il me fait très plaisir, de vous voir flâner autour des beautés de par chez nous.

    RépondreEffacer