samedi 14 janvier 2012

Le chemin du paradis fait peau neuve.

À peine une semaine 
s'est écoulée,
depuis le défrichage,
                                                 et déjà, nous apercevons,l'allure qu'aura,
                                                  le passage vers le jardin d'Éden.
                                                  la rivière est protégée des sédiments
                                            qui, autrement, l'auraient prise d'asseau.


                                                  Tout en prenant de la hauteur, l'ouvrage
                                             s'éloigne de l'eau, histoire de mieux s'en
                                             protéger.

                                                 Pour avoir été relevée,
                                             elle le fut de façon substantiel,

                                                    elle est maintenant,
                                               plus haute que l'île au milieu de la rivière.



                                                    semaine, après semaine,
                                               les travaux avancent rondement,



                                                       et  un beau matin,
                                                     voilà l'oeuvre terminée,
                                                    chacun a maintenant son territoire,
                                                 fini le temps, où, la rivière venait s'intoxiquer
                                              sur les renversements de carburant accidentels,
                                              ou, avec toutes autres pollutions, qui,
                                             bon an mal an, recouvraient la chaussée,
                                             et qui à chaque crue , se retrouvaient
                                             dans les eaux de cette grande rivière
                                            à saumons...
                                           
                                             Et sitôt la neige fondue, le paradis terrestre,
                                           nous sera accessible, sans nécessairement,
                                          devoir attendre, le retrait des eaux.
                                         Enfin.
                                        Cela valait vraiment la peine,
                                       depuis que nous patientions...

2 commentaires:

  1. Enfin, le monsieur sera au paradis!
    Et comme tu dis, c'est tellement important de protéger la rivière des carburants et autres produits toxiques provenant de la route.
    Une si belle rivière enfin protégée.
    Bravo!

    RépondreEffacer
  2. @ Le factotum,
    Si tu regarde sur le billet précédent,et que tu compares la route, la transformation est spectaculaire, c'est comme si nous passions par une route tout autre, comme si nous avions déménagés...
    Une source de pollution de moins, les saumons n'en sont que plus vigoureux, au grand plaisir des pêcheurs...

    RépondreEffacer