samedi 14 janvier 2012

L'été a été long...

Tout l'été 2011,
la route du paradis, était...
                                                                  Son état était
                                                                   lamantable,
                                                               des crevasses,
                                                 de grandes portions arrachées,
                                               dans la côte, l'espace carrossable avait rétrécie
                                                 comme peau de chagrin,
                                                   il fallait louvoyer, pour rester en selle.
                                                 et tout en bas,
                                                  l'eau régnait en maitresse des lieux,

                                                             et, plus le temps passait,
                                                plus,le chemin était magané.
                                           
                                                mais, fin août,
                                               des signes avants coureur apparaissent,
                                             la fin de l'attente approche.
                                                    Début septembre, les branches volent
                                           de toutes parts,
                                               la machinerie est sur place,
                                             les travaux de réfections sont commencés,
                                               même les mouches assistent au début des travaux,
                                            le défrichage de la nouvelle route est bien commencé,
                                                 avant longtemps, les autres machines seront à pied d'oeuvre.
                                        Mais, cela est pour le prochain billet...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire