mardi 30 août 2011

Le jour tire sa révérence...

Samedi soir, les couleurs changent
                                                   de minutes en minutes, l'espace se pare des
                                                         multiples nuances de l'arc en ciel...
                                                 Les nuages, s'ingénient,
                                            à multiplier les figures et les arabesques et participent
                                            au spectacle à leur manière...
                                                   Ils sont tantôt, éparses et diffus,

                                                      tantôt plus serrés et menaçants...
                                                          En suivant attentivement la courbe
                                                   où fièrement, règne,
                                                   le sanctuaire de Pointe Navarre,
                                                   nous apercevons au loin, cette masse nuageuse
                                             qui, bouche complètement l'accès au st-Laurent...








                                                Le jour baisse de plus en plus,


                                                     l'obscurité se fait plus présente,


                                                       dans un dernier effort, ce jour
                                                tire sa révérence...
Bonne nuit.
P.S. tout au long de la soirée, les outardes .......
Mais c'est pour le prochain billet...

lundi 29 août 2011

Le calme avant la tempête...

Nous sommes vendredi midi,
le temps est au beau fixe,
tout est calme et serein.

                                                     La rivière est un vrai miroir.
                                                   Le sanctuaire Notre Dame des sept Douleurs
                                             se mire dans l'eau limpide de la rivière Dartmouth...





                                                     Samedi soir, les couleurs changent
                                              de minutes en minutes, l'espace se pare des
                                             multiples nuances de l'arc en ciel...                     
                  Mais, cela, c'est au prochain billet...

mardi 23 août 2011

Passages nuageux...

Depuis le temps
que la pauvre petite fille
de la météo, qui s'emmêle 
avec le mercure instable,
nous annonce des nuages,
hé bien, en voici 
de biens beaux... 



                                                       Y a-t-il quelqu'un qui peux m'expliquer
                                                pourquoi, que depuis que les thermomètres
                                                sont numériques, les imbéciles à la météo,
                                                toutes stations confondues,
                                                nous cassent les oreilles avec l'h.st.e de mercure
                                               qui monte et descend.

lundi 22 août 2011

Vestiges d'aujourd'hui.

                                                     Oeuvres des frères Bourgault,
                                                ces galets se  veulent représenter,
                                                la rencontre de Jacques Cartier
                                                avec les autochtones gaspésiens.
                                                      Ces sculptures furent misent en place,
                                                lors des célébrations du passage de ce Maloin,
                                              à l'été 1984.


                                                On remarque ici, que la croix plantée
                                           par Cartier, est toujours bien en place.

samedi 20 août 2011

Collecteurs d'eau...

Les perles
se succèdent
sur le fil
de la toile
à l'allure
si fragile
sans que cède
le moindre
maillon...




                                                                    Chaque gouttelette
                                                     prend sa place
                                             à la suite
                                                     de la compagne
                                                                    devant elle...
                                                  Rendant ainsi l'ouvrage chaque jour
                                             plus lourd, et,              
                                                      La lumière du jour,
                                                  à l'attention du monde,
                                                  dévoile la présence
                                                  de ce bijoux
                                                  si précieux...

                                                 Le dessinateur
                                            de ces collecteurs 
                                                de perles
                                            gorgées d'eau,
                                                         ne cesse
                                                de faire preuve
                                            d'imagination
                                                     et d'ingéniosité...


                                                       Que ce soit dans les airs,
                                             ou parmi le brindilles,
                                                      les crocheteuses,
                                             regorgent d'ingéniosité
                                                      pour faire
                                             de leurs toiles,
                                                     un chef d'oeuvre
                                               unique.
                                                        qui au matin
                                                  se dévoile.
                                                             Pour leur travail,
                                                         comme salaire,
                                                    ces infatigables tricotteuses,
                                               s'empressent d'avaler
                                              quelques insectes
                                             achaland et irritants.                                              
                                                          Il ne reste plus qu'à cueillir la rosée matinale...

mercredi 17 août 2011

Histoire de guerre en Gaspésie...

Je viens aujourd'hui,
vous raconter
une page
d'histoire .

La guerre en Gaspésie.
J'utilise,quelques panneaux,
situés à Fort Péninsule.






Et comme complément,
une photo de l'épave du Frédécika Lensen,
c'est le navire coulé par un U boat allemand
en juillet 1942.
Sur l'épave, il y a un soldat 
de l'armé canadienne,
en compagnie du père chez nous.
Nous pouvions apercevoir cette épave,
dans l'anse où il avait été remorqué, 
jusque vers les années 1964-1965,
 je ne suis pas certain de l'année,
où des plongeurs sont venus
récupérer les différents métaux qu'il contenait.     
Il avait à nos yeux d'enfants,
l'allure d'une religieuse
vue de dos...