lundi 27 juin 2011

Marie Pier Richard

Je vous ai déjà présenté Ti Douard, souvenez vous, sur le blogue de Zoreilles, lors du cinquantième anniversaire de Guy Vandal.
Permettez moi maintenant, de vous présenter Marie Pier Richard, le petite fille à Édouard Richard, ben oui,Ti Douard, elle est avec sa maman, la fille du violoneux de ma jeunesse, vous savez maintenant de qui je parle.
c'est bien sur, Édouard qui a enseigner son art à cette talentueuse jeune fille.
Ah oui, j'allais oublier de vous dire, que Marie Pier est la fille d'un de mes neveux, ben oui, tous des Richards...


C'est une vidéo de Jackno, prise lors des festivités de la fête nationale à Grande vallée...
Il me fais plaisir de vous présenter le talent des gens de mon village natal,
les musiciennes et aussi, le vidéaste...

8 commentaires:

  1. Hé que ça ressemble à mes partys de famille! Pareil pareil pareil...

    Je m'en vais préparer le souper avec du spring dans les pattes!

    Mononk Yvon peut bien être fier de sa nièce, de sa gang, de son village, de sa musique!!!

    Je t'ai tu déjà dit que j'en ai un mouéssi un mononk Yvon? C'est notre préféré. Un ardent syndicaliste, maintenant retraité, mais toujours profondément syndicaliste dans l'âme, politisé comme ça se peut pas, souverainiste à mort. Mononk Yvon, c'est notre meilleur!

    RépondreEffacer
  2. @ Le factotum,
    Tu ne sais pas à quel point, tu peux avoir raison, le violon, s'y transmet de génération en génération, Marie Pier, apprend la musique de son grand père Édouard, qui lui l'avait apprit de son grand père Joseph...

    RépondreEffacer
  3. @ Zoreilles,
    puis je te dire que l'oncle Yvon, c'est mon portrait,tout craché.
    Si je te racontais, que fin des nnées 70, à la confédération des Syndicats Nationaux, nous avions lancés un boycotte des produits cadburry, parce qu'ils avaient déménagés une partie de leur production en Ontario, hé bien , tu ne seras pas surprise si je t'informe que je les boycottes toujours, ben oui, ils n'ont toujours pas ramené leur production au Québec.
    Même chose, avec les produits molson, pour des raisons similaires...
    Pour l'indépendance, je t'annonce, qu'elle est prévue pour 2014...
    Et en attendant le jour lumineux de la libération du Québec, swignez donc votre compagnie...
    de pêche...

    RépondreEffacer
  4. Je le sais bien que mononk Yvon, c'est ton portrait tout craché, je n'arrête pas de voir des similitudes depuis que je te « connais »!!!

    Lui, il était mineur au début, dans les mêmes mines que mon père, à Matagami. Il est rapidement devenu délégué syndical, parce qu'il fallait plus de sécurité dans les mines et qu'il en était convaincu et convaincant plus que tous les autres. Après quelques années, il a arrêté de miner, il a été à temps plein pour le syndicat des Métallos, c'est celui-là qui est le plus fort dans les mines du Québec. À la fin de sa carrière, il était coordonnateur. On le voyait à la télé (régionale) toutes les semaines à peu près, chaque fois qu'il fallait obtenir le point de vue des travailleurs de mine.

    Et toi, tu m'annonces une sacrée bonne nouvelle... mais je pense qu'il va falloir que tu ajustes ta date, 2014, c'est proche en Simonac, c'est demain matin, ça!

    RépondreEffacer
  5. @ Zoreilles,
    Ben là, alors, ton oncle Yvon, ce n'est pas étonnant que tu l'aimes tant, si il me ressemble à ce point, je comprends ta passion à son égard...
    P.S.: Fais lui un petit bonjour de la part du syndicaliste gaspésien, même si il militait chez les Métallos...
    2014, ouin, je prends mes rêves pour la réalité,
    mais, l'indépendance du Québec, je m'y prépare avec ardeur, parce que le jour de son avènement,il faudra être d'attaque pour mener à bon port, l'épanouissement de ce grand Pays...

    RépondreEffacer
  6. Comme toi, je pars de ce pas promouvoir l'indépendance du Québec. Nous serons prêts !

    RépondreEffacer
  7. @ Le factotum,
    Prêts, pas prêts, j'y va...
    D'un pas assuré...

    RépondreEffacer