lundi 23 mai 2011

Le petit castor surveille...

                                                                           Les peaux de castor
                                                             ne valent presque plus rien,
                                                             les trappeurs ne chassent plus,
                                                             ce sont les castors qui en profitent,
                                                             leurs colonies se multiplient
                                                             et envahissent même les champs
                                                             longeant les routes,
                                                             il devient facile de les observer
                                                            et même de leur tirer
                                                le portrait...
                              

                                                     Celui ci  est venu me signifier
                                                 de quitter l'endroit sans autre formes d'avertissements,
                                                je m'en suis abstenu, et j'ai pris le temps
                                               d'immortaliser son minois.       
                                                        Devant mon refus d'obtempérer,
                                                 il est repartit me faisant la danse du castor...
                                                       Bon, trêve de bavardage,
                                               prenez plutôt le temps d'apprécier son talent...


6 commentaires:

  1. 4:37 minutes de pur bonheur, c'est comme si on y était. Faut que tout le monde voit ça, c'est trop bon!

    Je comprends pas trop son comportement par exemple. Avec quel acharnement il refait le même trajet, t'avertit, signifie son mécontentement et recommence et recommence sans arrêt. Il ne lâche jamais... À la fin, il capitule mais qui sait s'il n'est pas revenu après ton départ?

    Barbe blanche, je le dis souvent mais je le pense toujours autant, t'as réussi un coup de maître!

    Zoreilles (qui a de la misère à se connecter ce matin...)

    RépondreEffacer
  2. Merveilleuse image de la nature.
    Quelle vue apaisante. Je crois qu'il y avait des petits tapis pas trop loin, d'où son insistance à demeurer sur place et à ne pas plonger.

    RépondreEffacer
  3. Ah ben oui, Le factotum, je pense que c'est ça, l'explication... Des petits... Trop petits pour se défendre ou se sauver de la cabane... Le parent (ça doit être le père, la mère étant collée sur ses petits?...) s'énerve, attire l'attention, reste aux aguets.

    Qu'est-ce que t'en penses, Monsieur le cinéaste à la barbe blanche?

    RépondreEffacer
  4. @ Zoreilles,
    Comme j'aimerai que le son ne soit pas juste pour le vent, tout au long de cette danse d'intimidation, il émettait des sons assez mélodieux très agréables à l'oreille.
    Il va et vient sans cesse, à sa première plongée, alors que je prenais des photos, je me suis dit, c'est terminé, il ne reviendra pas, c'est sur, le spectacle est fini, mais non, il a refait surface et me signifiait de manière non équivoque que je n'étais pas le bienvenue aussi près de sa demeure que je ne voyais pas, malheureusement.
    @ Le factotum, et @ Zoreilles,
    Il y avait surement, des petits pas trop loin,
    chose certaine, il n'aimait pas mais alors pas du tout que je sois aussi près.
    il faisait son trajet, avec une évidente intention d'attirer mon attention sur sa personne, entre deux prises, je me suis déplacé, pour avoir une meilleure vue sur la scène,hé bien, il m'a suivis.
    À l'occasion, il venait tellement près du bord,qu'à un moment donné, j'ai cru qu'il allait monter sur la rive, mais non, il recommençait son manège, et quand il a compris que je n'irais pas plus loing, il est parti tout simplement, comme pour vérifier si j'allais le suivre...
    Connexion très difficile aujourd'hui...

    Enfin, j'ai réussis à me connecter...

    RépondreEffacer
  5. Barbe Blanche,

    ce matin j'ai regardé la vidéo deux fois, et ce qui me semblait une danse m'est apparu ensuite comme une mère inquiéte pour ses petits. Tu sais, comme une mère humaine à l'hôpital, marchant en rond et attendant le verdict du médecin. Drôle de comparaison tu diras, mais toutes deux se comportant de la même manière face au danger, imaginaire ou réel. La même inquiétude!

    En tout cas c'est mon opinion. Et crois-tu qu'elle a un lien de parenté avec le castor du lac de Zoreilles?

    :)

    Lise qui n'a pas de blogue

    RépondreEffacer
  6. @ Lise,
    Très content de te lire lise, ta prose commençait à me manquer...
    La comparaison que tu fais est très juste,
    Je ne sais si c'est une mère ou un père, mais ce que nous pouvons affirmer, sans grands risques de se tromper, c'est qu'il s'agit d'un parent, et comme tous les parents, tu as raison de le dire, ce castor faisait les cents pas, pour protéger ses petits.
    Je suis retourné dans le secteur cette après midi, et il y avait justement un des petits qui se gavait sans retenue, il était même un peu trop hardi pour sa survie, il venait à mon avis, un peu trop près du bord de la route...

    RépondreEffacer