samedi 25 décembre 2010

Noel au camp -Tex Lecor

Souvenir, de mise en ce 25 décembre ,
c'est le titre du dernier billet de mon amie Zoreilles
qui m'a inviter à vous offrir ce présent.
Je dis vous offrir, mais
c'est plus un cadeau que je me fais égoïstement...
Ho Ho Ho...
En parlant du perron de l'église, voici celle où j'ai vécu la messe de minuit de mes Noëls d'enfant.
Merci à Lucien Minville pour cette belle photo que je lui emprunte sans permission...

6 commentaires:

  1. J'ai aimé ré-écouter Noël au camp, de Tex Lecor. Si tu savais tous les beaux souvenirs qui resurgissent de mon enfance à chaque fois. Comme je n'écoute pas la radio ni la télé ces temps-ci, c'est chez vous que j'ai pu revivre ça.

    Et cette photo de l'église de tes Noël d'enfant, j'imagine que ça te ramène plein de souvenirs aussi? On aura beau dire, c'est quand même nos racines, notre culture, notre pays...

    Joyeuses Fêtes à toi, à ta belle Dame, dans ta chère Gaspésie qu'on aime, que tu nous fais encore mieux connaître et mieux aimer.

    RépondreEffacer
  2. @ Zoreilles,
    Le Noël au camp de Tex, est assez différent Du Noël au camp des Abitibiens, mais tous les deux sont assez évocateurs...
    Dans cette église pleine de fidèles,j'en ai servi des messes de minuit suivi de la messe de l'aurore...
    Ensuite, c'était le réveillon, Un biscuit et un verre de lait...

    RépondreEffacer
  3. Ben agréable d'entendre ce vieux snoro de Tex. Merci BB !

    RépondreEffacer
  4. @ Croco,
    M'a fait plaisir,Croco,
    C'est d'une autre époque,hein. Il n'y a pas beaucoup de jeunesses qui connaissent ça, les camps de bucherons d'autrefois...
    Ouin, y commance à être vieux, le barbu, il à commencer à parler du bon vieux temps...

    RépondreEffacer
  5. Wow! Que de souvenirs... que de nostalgie aussi... me semble qu'on perd tranquillement ces moments d'authenticité que Tex nous raconte.

    Il n'en faut pas moins pour m'accrocher très fort à ces moments. Merci pour le partage le beau barbu!

    Moi ça fait longtemps que mes enfants me rapellent que je vieillis... ils avaitn 5 ans et me demandaient: Maman, dans ton vieux temps là, c'était comment?...

    RépondreEffacer
  6. @ Talou,
    Jespère que tu leurs réponds, :" C'était, génial, c'était le temps de notre jeunesse."
    parlant avec une Grand Mère, il y ade ça déjà quelques années, et discutant du bon vieux temps, à la question,"retourneriez vous dans le bon vieux temps?" elle a répondu, spontanément:" Non, la vie était trop difficile, on avaient rien, aucunes commoditées, rien." Bon, OK, c'était pas le même vieux temps que nous, mais tout comme Grand Mère, moi non plus je ne retournerais pas dans le bon vieux temps.C'est agréable de s'en souvenir àl'occasion, mais le revivre, jamais,le vivre une fois m'a suffit...

    RépondreEffacer