samedi 14 août 2010

parc canada veut fêter

Voici comment, parc canada parc forillon canada parc canada a traiter les Gaspésiens qui ont eu la mauvaise idée de s'établir sur la pointe de Gaspé.

Ils voulaient juste y vivre paisiblement de la pêche et d'un peu d'agriculture.

Pour leur plus grand malheur, le canada avait l'oeil sur leurs terres.

Ces gens n'étaient pas riches, ni très instruits, mais il avaient du coeur au ventre.

Le canada par l'entremise de parc canada, leur a volé leur bien, ne leur laissant que leur bobettes sur le dos.

À lire sur Cyberpresse.

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/forillon-lexpropriation/201008/13/01-4306392-40-ans-de-colere.php

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas pu lire ce que tu mettais en lien mais je saisis bien quand même ce que tu veux dire.

    Te souviens-tu de la chanson de Paul Piché qui commençait par... « Ste-Scholastique au parc Forillon/Fallait partir de bon matin/Pour les touristes ou leurs avions/On est toujours dans le chemin/... » ? Plus loin dans cette chanson, ça disait : « Dans le nord y a un moulin/ Qui empoisonne tous les Indiens/Apparemment ça répondrait vraiment à un besoin/Pis on leur demande après ça de regarder le bon côté de la vie/De ne plus chasser de ne plus pêcher/D'arrêter de faire des petits... »

    Et encore...

    « Mais on n'a pas assez eu de misère/Il nous faudrait l'enfer/Avant de se révolter/Mais on n'a pas assez eu de misère/Il nous faudrait l'enfer/Avant de s'organiser »

    Cette chanson est toujours tellement d'actualité aujourd'hui. Et les moulins dans le nord qui empoisonnaient tous les Indiens, c'était chez nous : Matagami et Lebel-sur-Quévillon.

    RépondreEffacer
  2. @ Zoreilles,
    La chanson de Piché, bien sur que je me souviens, elle me trotte dans la tête assez souvent ces temps si.
    Pour le lien, je viens de le corriger, espérant qu'il fonctionnera mieux ainsi.

    RépondreEffacer