jeudi 26 août 2010

J'hais Montréal.avi

Un cri du coeur d'un citoyen du gros village. Ce n'est pas tant pour la qualité artistique que pour la sincérité de cette confession.

À prendre avec un brin d'humour...

14 commentaires:

  1. J'sais pas si j'ai envie de rire ou de pleurer! J'aime pas particulièrement les villes quelles qu'elles soient, je préfère la campagne. Mais j'aime bien aller côtoyer les citadins et leur environnement stimulant.
    Des chansons stupides ont peut en faire sur n'importe quelle ville! ....et sur n'importe quoi en fait! Merci de m'avoir fait connaître ce "chanteur!!!!!!!!!!!!!!!"

    RépondreEffacer
  2. @ Marico,
    Mettons, que si il sort un disque, je ne me précipiterai pas pour me le procurer.
    C'est tout à fait vrai, des chansons stupides, on peut en faire sur à peu près tout ce qui bouge, ce ne sont pas pour autant des chefs d'oeuvres.
    Comme tu dis,
    "j'aime bien aller côtoyer les citadins et leur environnement stimulant."
    Pour moi, la ville c'est bien de temps en temps.

    RépondreEffacer
  3. Ce grand chanteur est évidemment un fier habitant de Tatatown et il nous prouve ici que cette ville regorge de ce type d'artistes talentueux. Clothaire Rapaille doit en être bien fier ...

    RépondreEffacer
  4. @ Crocomickey,
    Rapaille et Labeaume, surement, ils se sont associés pour financer le lancement de ce chef d'oeuvre...

    RépondreEffacer
  5. Je l'ai tellement dans la tête!!!
    Bon, je me lancerai pas dans un débat Mtl-Qc mais merci de la découverte! J'ai eu quelques bons éclats de rire en voyant (entre autre) les images de gardien de but!

    RépondreEffacer
  6. J'ai le rire facile et je suis habituellement bon public mais ce type d'humour ne me rejoint pas du tout. Parce que s'il y a une chose que je suis capable de comprendre, c'est la fierté et le sentiment d'appartenance à sa ville, à sa région, à son pays, le mien étant le Québec. Qu'on soit de Montréal, de Québec, de Gaspé, de Rimouski, de Rouyn-Noranda, de Trois-Rivières, de Drummondville, de St-Jérôme ou de Tombouctou, c'est pareil.

    RépondreEffacer
  7. Ben moi cher Barbe blanche, si l'interprétation est discutable, pour dire le moins, je dirai seulement "J'AYIIIIIS MONTRÉAL !". Un cri du ♥

    Bonne journée heureux Gaspésien!

    :)

    RépondreEffacer
  8. @Zoreilles

    Pour ma défense, je dirai que je n'ai jamais eu de sentiment d'appartenance à cette ville. J'y suis une étrangère...

    :)

    RépondreEffacer
  9. @ Virginie,
    Heureux, de t'avoir fait rire, il y a quelques passes qui sont assez cocasses.

    RépondreEffacer
  10. @ Zoreilles,
    Cette prise de position de l'auteur m'est apparu comme une réponse venant du fond du coeur, à tous ces reportages fait par des montréalistes et qui dénigrent à qui mieux mieux les différentes régions du québec; certains de ces reportages datants de plusieurs années comme d'autres plus récents,sont à l'image de ce petit montage vidéo.Il n'est jamais agréable de se faire dénigrer, que tu sois de Gaspé, Val D'Or, Rimouski,trois Rivières,Montréal,Québec, Radisson ou ailleur.

    RépondreEffacer
  11. @ Lise,
    Il est certain, que par certains des élus de cette ville et par les prises de positions douteuses de nombre de ses citoyens, Montréal pour ne pas la nommer, s'attire parfois l'ire des québécois.

    RépondreEffacer
  12. correction.
    Il est certain que par le comportement cahotique des élus de cette ville et

    RépondreEffacer
  13. Bien sûr, il faut un bon sens de l'humour...

    Mais la rivalité me dérange. Tout le Québec sera un gros village tant que nous ne saurons pas nous unir au lieu de nous haïr. Nous avons manqué de bien bonnes occasions dans le passé d'unir nos forces. Et c'est encore plus vrai que jamais.

    Ceci étant dit, merci tout de même pour cet extrait, Barbe Blanche. Il a au moins le mérite de nous amener à réagir.

    RépondreEffacer
  14. @ Jackss,
    Le Québec, un village global, ce serait le début de la prospérité pour tous, un village où tout le monde est encore capable de s'unir et de s'entraider.
    Au sens péjoratif, c'est moins drôle et surtout insultant pour les villageois de tous les villages québécois.
    Il sera peut être plus facile de s'entendre, le jour où la règle non écrite qui dit que tout projet en région sera accepté,
    si il ne dérange aucune entreprise Montréalaise, sera abolit.
    Aussi, vois tu Jackss, tant que nous gardons le sens de la répartie, et que nous pouvons nous répondre, il y a de l'espoir pour l'avenir de ce pays.

    RépondreEffacer