mercredi 31 octobre 2012

C'en est fini, des couleurs d'automnes?

En 
ce
dimanche,
vingt huit octobre ,
je 
roulais
le 
long 
de 
la
rivière York,
sans 
but
précis,
quand
tout 
à
coup,
l'image 
me 
sauta
aux yeux.
Les lumineuses couleurs d'automne
sont 
disparues..
                                                    Laissant toute la place
                                              à l'hiver qui vient.


                                               
                                                          Toutes les couleurs parties?
                                                 Non, pas toutes,
                                                la bas, il y a un village d'irréductibles,
                                               ce que nous osons appeler,
                                               le centre ville de Gaspé,
                                              un îlot de couleurs résiste.
                                              constater par vous même.


















                                                   Il faisait tellement beau, et les paysages
                                             étaient si éclatants.
                                            même la kayakistes n'ont pus résister.

12 commentaires:

  1. Le chanceux! Profites-en bien pour nous qui sommes dans la pluie et la neige.

    RépondreEffacer
  2. @ Le Factotum,
    Nous étions sous un ciel menaçant,
    et depuis lundi,
    il pleut,
    nous sommes dans le brouillard.
    Autrement dit,
    nous faisons nos provisions pour l'hiver,
    nous remplissons nos puits.

    RépondreEffacer
  3. Vous êtes aussi dans la grisaille de l'automne à ce que je vois. Mais il y a bien quelques arbres bien vaillant qui résistent.C'est bien beau ces taches de jaune or au loin.Ici aussi les couleurs sont presque toutes parties.Par contre on a pas eu un brin de neige encore ce qui est pas mal rare ici dans les Hautes Laurentides.Hier les petits monstres passaient et plusieurs étaient en culotte courte, je n'avais jamais vu ça à ce temps-ci de l'année.Si ce n'était des feuilles qui sont tombées,on ne se croirait pas du tout en novembre.Passe du bon temps et merci pour tes billets.

    RépondreEffacer
  4. Magnifiques photos Barbe blanche, comme toujours. Ceci dit j'ai choisi aujourd'hui de me taire, ou de me "tairer" terrer pour de bon sur les blogues. C'est un choix personnel, ainsi il n'y a aucun risque de choquer, de blesser ou de heurter la sensibilité de certains bien-pensants.

    Lise la délinquante.

    RépondreEffacer
  5. @ Étoile,
    L'automne est bien installée,
    les jours sont de plus en plus courts,
    les nuages laissent, à l'occasion,
    passer quelques rayons de soleil.
    Les jardins se sont endormis,
    et l'hiver s'amène sur la pointe des pieds.

    RépondreEffacer
  6. @ Lise,
    Merci Lise de ta belle critique de mes photos,
    elle me réchauffe le coeur.
    Tu choisis de te taire,
    je respecte ta décision.
    Sache que si tu te retire dans tes terres,
    tu me manqueras,
    tes commentaires parfois délinquants,
    sont toujours justes,
    ils permettent souvent, des échanges vigoureux,
    mais tellement nécessaires.
    N'hésite jamais,lors d'une de tes prochaines visites, de, si le coeur t'en dit, me faire, ne serais ce qu'un clin d'oeil.
    Il sera apprécié.
    Au revoir Lise.

    RépondreEffacer
  7. C’est une belle galerie de miroirs que tu nous présentes, là. Je suis toujours fascinée par les paysages qui se mirent dans l’eau. La petite église blanche fait sa fière. Et puis ces photos feraient de jolis casse-tête.

    @ Lise
    Je suis désolée que tu te retires des blogues. J'ai hésité avant de mettre mon premier commentaire sur le blogue, puis je me suis dis que ça pouvait être une occasion de discussion. J'ai lu ta réponse ainsi que celle de Barbe-Blanche et je m'apprêtais à y répondre. Puis, je me suis dit que ce n'était peut-être pas la place, que ce n'était pas un forum, que ce n'était pas mon espace personnel, que ce n'était pas la vocation de ce blogue axé plutôt sur la photographie. Pourtant j'ai beaucoup apprécié vos deux commentaires qui apportaient un éclairage très intéressant. Je ne fréquente pas les réseaux sociaux pour y discuter mais j'aime bien échanger des idées.
    Je suis désolée si je t'ai blessée. La communication écrite présente des embûches et il m'arrive de m'enfarger.
    Il me semble que c'est dommage de priver les blogueurs de tes commentaires, il n'y a pas tant de gens qui se donnent la peine de commenter et chaque commentaire est important autant pour les lecteurs que pour celui ou celle qui tient le blogue.

    À bientôt, j'espère.

    RépondreEffacer
  8. @ Caboche,
    Les scènes où se côtoient le tangible et son double,m'ont toujours fasciner,en croquer quelques portions me laisse un sentiment de plénitude...
    Merci Caboche, d'aimer mes images, et surtout, merci de le dire.

    RépondreEffacer
  9. Barbe blanche, si les couleurs manquaient, en tout cas, tes photos rendent bien toute la beauté des paysages en cette saison, spécialement l'effet miroir induit par la rivière et cette lumière si particulière d'octobre.

    @ Lise : Ton commentaire qui annonce que tu te terres, je le prends personnel depuis que je ne te « vois » plus jamais chez moi. Qu'est-ce que j'ai bien pu dire ou ne pas dire? C'est plus fort que moi de me remettre en question et de me sentir concernée puisque les blogues encore actifs sont tellement devenus rares que je dois sûrement en faire partie, de ceux qui ont contribué à ta décision sans jamais l'avoir voulu.

    Je seconde et fais miens les propos de Caboche : « Je suis désolée si je t'ai blessée. La communication écrite présente des embûches et il m'arrive de m'enfarger... »

    RépondreEffacer
  10. @Zoreilles

    Je t'ai répondu chez-toi; et jamais tu n'a été blessante. Tu comprendras tout.

    @Caboche

    oui j'avais été blessée par le commentaire (inutile de mentir), mais si tu savais combien de fois j'ai été blessante moi-même sans le vouloir. Ô combien! Personne n'est parfait, moi moins que tout autre. Et le commentaire écrit à Zoreilles chez-elle, explique pourquoi j'ai besoin d'espace. Ceci dit je suis allée hier lire tes billets à propos de la Côte-Nord; magnifiques et les photos sont superbes!

    @Barbe

    Merci à toi d'être la personne que tu es, et merci de ton écoute envers chacun; ça fait du bien!

    RépondreEffacer
  11. @ Zoreilles,
    La lumière automnale, a un petit quelque chose qui facilite le travail du photographe.
    De la couleur, il nous en faut tellement à cette période de l'année.

    RépondreEffacer
  12. @ Lise,
    Tu reviens quand tu veux, C'est toujours un plaisir de te lire...

    RépondreEffacer