mardi 13 mars 2012

Messagers?

Je
dégustais
les 
beautés 
du bord mer
à 
Grande Vallée,
quand,
ces 
messagers
sont
venues,
 me faire un brin de causette.
Ils 
ont tellement 
insister, 
que 
je
compris,
que 
de noir nuages
planaient
au dessus
de ma tête.







                                                     Une fois
                                                leur message
                                                                livré,
                                              ils sont repartis
                                                                 à tire d'aile,

                                                  finissant par
                                              disparaître
                                                               totalement.
                                                  Sur
                                            la route
                                                      du
                                                             retour,
                                                 un besoin
                                                               irrésistible,
                                                    m'incita
                                                                   à
                                                                       m'arrêter
                                                            à
                                                                  nouveau,
                                                             au bord
                                                                     de la mer,                                                
                                                       comme si,
                                                 j'y avais
                                                                                 un rendez-vous.

                                                   Ils étaient, là,
                                                comme
                                                           si ils
                                                      m'attendaient.
                                                                           Avaient-ils
                                                       un message
                                                                       pour moi,
                                                    eux aussi?
                                                       Un message
                                                                        d'espoir,
                                                     m'indiquant
                                                      que,
                                                               une fois,
                                                                                 l'orage passé,
                                                   le soleil
                                                                               brillerait
                                               à nouveau.                                                                  








                                                      Eux, aussi,
                                                   une fois
                                                               leur message
                                                                                livré,
                                                  partirent  à tire d'ailes
                                                            et disparurent
                                                       loin, là bas,
                                                                   au large.
                                                  J'ai hâte que la lumière, revienne enfin.

18 commentaires:

  1. Bonjour Barbe blanche

    Là tu m'étonnes. Imagine, je viens de terminer mon dernier billet. Le titre est Le messager. Ce sera une belle occasion pour faire un lien ici.

    Le texte et les images sont très beaux. J'adore. Ce sont des corbeaux n'est-ce pas?

    RépondreEffacer
  2. @Jackss,
    Tu as bon oeil mon ami,
    ce sont bien les messagers de l’ailleurs,
    des corbeaux.
    Il s'est mis a marcher dans ma direction avec tellement d'assurance, que j'en ai eu des frissons
    dans le dos.

    RépondreEffacer
  3. Les images sont très belles et je perçois un message dans les texte. Les corbeaux représentent la menace ou des jours sombres et les canards annonceraient la fin d'un cauchemard.
    Comme les images sont pleines de lumière, il faut espérer celle-ci dans les jours à venir.

    RépondreEffacer
  4. @ Anonyme,
    Bienvenue sur le quai.
    Le message du corbeau c'est malheureusement matérialisé,
    souhaitons que maintenant, celui des canards se fasse connaitre,
    et que le soleil brille à nouveau.
    C'est ce que je souhaite de tout mon coeur.

    RépondreEffacer
  5. @ Anonyme,
    je crois déceler chez toi, une grande sensibilité,
    je suis très heureux de t'accueillir dans mon monde tout en photos.
    Sois la bienvenue.

    RépondreEffacer
  6. Dans plusieurs civilisation le corbeau est un messager associé à des divinités;
    Mais selon les époques et les civilisations, la symbolique du corbeau ne cesse de changer faisant de lui un animal tantôt rusé et efficace tantôt malfaisant et dangereux. Par exemple, d’une façon plus positive, ce furent deux corbeaux qui indiquèrent à Alexandre Le Grand le chemin du sanctuaire d’Amon car avant tout le corbeau a ce rôle de messager.
    Dans la mythologie nord-germanique, deux corbeaux appelés Hugi ( la pensée) et Munin (le souvenir) étaient les compagnons d’Odin qu’ils informaient de tous les événements qui se produisaient sur terre.
    voir: http://arcaneslyriques.centerblog.net/5244422-LE-CORBEAU
    Sur ce dernier lien, vous verrez l'image d'un corbeau de sexe féminin qui n'a rien de repoussant.

    Dans la Bible, on dit entre autre que c'est lui qui a guidé Noé pour lui indiquer où était la terre. Dans certaines civilisations, c'est même un dieu. C'est notamment le Dieu du Bois.

    RépondreEffacer
  7. @ Jackss,
    Les messages du corbeau ne sont pas toujours de mauvaises augures, c'est plus dans l'attitude de ce dernier, que dimanche, j'ai cru déceler un message de misère.
    Il m'arrive à l'occasion, de discuter et même chialer avec les corbeaux, les gens autour de moi, me trouvent un peu bizarre, à ces moments la...
    Le corbeaux, comme les corneilles, seraient capables de se servir des feux de signalisation, pour casser les noix qu'ils veulent manger.
    À la lumière, ils laissent tomber la noix, les autos passent et les écrasent, les noix, pas les oiseaux, et quand la lumière passe au rouge, ils vont tout simplement les manger.

    RépondreEffacer
  8. C'est fascinant ce que tu racontes, Barbe blanche. Les corbeaux sont reconnus comme des oiseaux assez intelligents. Les animaux à plume n'ont pas tous des cervelles d'oiseau.

    J'ai moi aussi pu observer sur les Iles de l'Archipel de Mingan, face à Havre-Saint-Pierre, des oiseaux qui avaient des stratégies tout à fait étonnantes pour se nourrir ou arriver à leurs fins. Les cormorans et les goélands, par exemple, usent d'astuces pour compenser leurs faiblesses et utiliser les forces de l'autre. L'homme n'est peut-être pas le seul être intelligent de la planète. Je dirais même qu'il y a des oiseaux plus intelligents que la police.

    RépondreEffacer
  9. Vous ne savez pas à quel point, vous me rassurez. Enfin quelqu'un qui parle aux oiseaux, comme moi. C'est quand même naturel non? Il m'arrive même de les saluer de haut :) C'est temps-ci ils me répondent en haussant le ton un peu plus chaque jour. Je dirais même qu'ils ont un discours de printemps.

    RépondreEffacer
  10. @ Jackss,
    Une chose est sur, ce ne sont pas les oiseaux qui mettent en oeuvre les outils pour détruire la planète ou qui s'amusent à nuire à leurs semblables.
    Pour la police, ne les appellent on pas des poulets, dans certaines régions du monde...

    RépondreEffacer
  11. @ La Flâneuse,
    Tu parles aux oiseaux toi aussi,
    Il y a un de mes frères, qui de son vivant, avait apprivoisé une corneille, et tous les matins, elle venait se percher sur le faîte de la grange, toujours à la même heure et attendait.
    Quand mon frère ouvrait sa fenêtre, il n'avait qu'à siffler et elle venait s'installer sur le rebord de la fenêtre, le temps d'une bonne jasette, c'était fascinant.

    RépondreEffacer
  12. J'adore l'anecdote de ton frère avec la corneille !

    Les animaux sont beaucoup plus proches de nous que nous le pensons. C'est que nous sommes généralement sourds à leurs messages.

    RépondreEffacer
  13. @ Réjean,
    Souvent, c'est la peur d'être déstabiliser qui rend les gens sourds comme ça,
    il y a beaucoup plus que les oiseaux qui tentent d'entrer en contact avec nous.

    RépondreEffacer
  14. Je crois que nous avons plein des choses à apprendre des oiseaux. Après avoir vu ce petit vidéo nul doute que personne n'osera traiter qui que ce soit de cervelle d'oiseaux hi hi! Merci Barbe Blanche et bonne journée.

    http://www.youtube.com/watch?v=kWuigriEq2w

    Je ne suis pas familière avec l'ordinateur j'espère que le tout a fonctionné.

    RépondreEffacer
  15. Je jase moi aussi quotidiennement avec mes amis à plumes dans le petit boisé derrière chez moi!
    J'ai deux familles de perdrix qui me permettent de les côtoyer et qui me visitent régulièrement.

    RépondreEffacer
  16. @ Étoile,
    Avec un copier collé, tout fonctionne bien.
    Et sur une autre vidéo il y a l'illustration de ce que je racontais plus haut.
    Cervelle d'oiseau, d'insulte,cela devient un compliment.
    Merci du partage.

    RépondreEffacer
  17. @ Le Factotum,
    Les perdrix, aiment bien elles aussi, faire un brin de jasette avec nous, elles aiment aussi, se faire prendre en photos.

    RépondreEffacer
  18. http://www.youtube.com/watch?v=yJX8H_jpjtE
    Voici en images, le corbeau qui utilise les feux rouge pour écraser les noix.

    RépondreEffacer