mardi 18 octobre 2011

Le monde à l'envers...

C'est le monde à l'envers,
pendant, que au nord du nord,
en Abitibi,
le soleil brille de tous ses feux,
que la température estivale domine,
ici, au sud, 
les montagnes blanchissent.
Ce n'est sûrement pas le froid,
voyons, ce n'est pas possible.
Ce doit être l'âge,
qui fait blanchir ainsi,
le sommet des montagnes... 



                                                   Ces canards, ont compris, eux,
                                              ils quittent, pour des cieux plus cléments,
                                             à moins, qu'ils se cherchent une poêle bien chaude...
                                               C'était, le 06 10 2011, et avec sa venue,
                                           l'été des indiens,
                                          a pour un temps, corrigé la situation.
                      

5 commentaires:

  1. Comme c'est joli ces petites taches blanches! Je crois bien que j'ai hâte de sortir mes raquettes...

    RépondreEffacer
  2. @ Virginie,
    Il va falloir que tu attendes encore un peu avant de sortir tes raquettes, car vois tu, l'été indien est passé et a heureusement tout effacé...

    RépondreEffacer
  3. Et pendant que tu photographiais et que t'écrivais ça, moi j'étais justement là, dans cette Abitibi ensoleillée et chaude, en vacances dans le bois, comme quoi on est juste en retard d'une semaine sur vous autres! Parce que tu devrais voir ça en ce moment, c'est pas joli dans l'extrême ouest du Québec!

    Dans ton pays de montagnes, de forêt et de mer, que tu nous fais tant aimer, je te souhaite un automne qui passe au plus vite pour qu'enfin arrive l'hiver et ces paysages fantastiques. J'ai hâte moi!

    RépondreEffacer
  4. @ Zoreilles,
    Je veux bien un automne qui passe très vite
    et un hiver qui passe encore plus vite, car vois tu, moi, c'est le mois de juillet qui me réchauffe et j'ai très hâte...
    Pour l'instant, la neige est heureusement reparti, mais, les nuages sotn plus que présent.

    RépondreEffacer
  5. sotn, ayoye, disons plutôt, "sont" bon ok, c'est ça...

    RépondreEffacer