samedi 3 mars 2012

Sous bois, sous la neige.

Entre 
deux 
tempêtes,
les 
arbres 
de la
forêt
se tiennent
branches dessus,
branches dessous.
Ils 
se collent,
bien 
serrés,
les uns 
sur
les autres,
histoire,
de 
tenir debout
jusqu'au
printemps
qui semble
être
tellement 
loin.


















                                                 À l'occasion,
                                            le soleil,
                                                    s'infiltre timidement
                                                                           et éclaire
                                                          ces scènes
                                                                          irréelles.
                                                     On dirait, presque un autre monde,
                                                     tellement, tout y est magique, inhabituelle.




                                                                je te tiens par la branche,
                                                                  tu me tiens par la branche,
                                                semblent se dire ces géants,
                                          sous leurs volatiles ornements.

8 commentaires:

  1. Le premier qui toussera
    Se mouillera le toupet!
    :)

    RépondreSupprimer
  2. @ Virginie,
    Ils ont attrapés une vilaine grippe, et ils ont tous le toupet en lavette...

    RépondreSupprimer
  3. Ces photos sont très belles. C'est drôle en les regardant,je me rappelais un souvenir. Quand j'étais enfant, mon père travailait dans le bois et je me souviens qu'ils nous rapportait de la gomme de sapin où d'épinettes.Je ne me souviens pas exactement.C'Était pas très bon au début mais à force de mâcher on aimait ça.Tous les jours,On ouvrait la boîte à lunch de mon père et on avait toujours une belle surprise,de la gomme,des bleuets,des cerises,etc...Je réalise combien mon père a été bon pour nous.Il est encore dans notre vie et c'est maintenant à notre tour de lui faire des petites surprises agréables.¨ca ne coûtait pas cher dans le temps pour nous faire plaisir n'est-ce-pas? Merci pour ces photos magnifiques et bonne journée Barbe Blanche.

    RépondreSupprimer
  4. @ Étoile,
    La gomme de sapin, tout un souvenir que tu remontes à la surface, j'aimais bien, aller en cueillir, pour ensuite la faire cuire après les avoir mis dans dans un couvert de cruchon,ce n'était pas long, et nous en mâchions sans retenus, c'est très bon pour la santé, cette gomme là...
    Nos plaisirs n'étaient comme tu dis, pas dispendieux, même que souvent, le plus grand bonheur, était de fabriquer nous même nos jouets...

    RépondreSupprimer
  5. Ahhhhhhhhh! J'ai même pas vu ça "pour vrai" cet hiver!
    0 raquette, 0 forêt.
    Heureusement qu'il y a ces photos.

    RépondreSupprimer
  6. @ Spécialiste de l'éphémère,
    Ici, nous avons eu un hiver sur mesure, jusqu'à dernièrement, juste assez de neige pour ceux qui veulent jouer dedans, et pas trop pour ceux qui n'aiment pas.
    Mais, là, fin février, nous est tombé une bonne bordée, et une autre début mars, espérons que l'hiver ne voudra pas se reprendre et nous envoyer toute la neige qu'elle a oublier de lâcher cette année...
    Le printemps est pour bientôt, alors...

    RépondreSupprimer
  7. Quelles belles photos de tous ces arbres enneigés!

    En plus, avec vos souvenirs de la gomme de sapin et d'épinette, plusieurs bons moments avec mon papa me sont revenus en mémoire.

    Vous lire est un cadeau. Pis je le prends. Pis je dis merci!

    RépondreSupprimer
  8. @ Zoreilles,
    Ils ont été patients,
    ces arbres avec leur manteau de neige,
    lors de mon premier passage,
    comme je regrettais de ne pas avoir ma caméra,
    alors, le lendemain,
    y croyant plus ou moins,
    j'y retourne avec mon appareil
    et merveille,
    ils sont toujours aussi décorés que la veille...

    RépondreSupprimer