mercredi 16 août 2017

Déferle la vague, file le bateau...

Les pieds sur les galets,
le regard rivé au large,
voir le soleil se refléter
sur l'immensité de la mer,
les vaguelettes jouer avec les rochers,
puis, là bas, derrière un voilier,
apercevoir  Le bateau de touristes,
voguant d'ile en Iles,
de Montréal jusqu'aux 
Iles de a Madeleine.
Regarder passer le bateau
et encore cette fois ci,
comme tant et tant
d'autre fois, 
rester sur le rivage
à rêver de voyages
les pieds sur les galets. 




























8 commentaires:

  1. Les pieds sur les galets, je rêve aussi de voyage.

    RépondreEffacer
  2. @ Le factotum,
    Nous sommes donc deux, à voyager en rêve, devant la beauté d'une mer bleu.
    Jouant sur les roches comme des gamins s'apprêtant à prendre la mer.

    Barbe Blanche loin de ses outils.

    RépondreEffacer
  3. C'est mon CTMA!!! Non mais c'est le CTMA que je rêve d'embarquer à bord un jour...

    Merci pour la mer bleue et le bateau blanc!

    J'étais avec ma mère chez mon frère à Berthier-sur-Mer. Là où le fleuve devient estuaire. Je me sentais plus proche de chez vous. On s'est rendus dimanche à St-Jean Port Joli là où se tenait l'événement des chants marins. J'ai vécu là des beaux moments, ma mère aussi, elle auprès de sa famille et moi, près de ce que je suis, au fond, en dessous de mon sourire et de mon écoute, je vivais complètement autre chose, à côtoyer ces éléments maritimes, ces gens du fleuve et de la mer.

    Je suis revenue à la maison, ma mère est enchantée de son voyage et moi, j'ai vécu un voyage intérieur empreint d'émerveillement, de silence, de beauté et de nostalgie.

    Là, je m'ennuie du fleuve!

    RépondreEffacer
  4. @ Zoreilles,
    Le bleu et le blanc, mais, ce sont les couleurs de mon pays ça...
    Sur le CTMA, tu vogues sur le Saint Laurent, de sa rivière jusqu'à l'océan.
    Comme je te comprend de t'ennuyer du Fleuve,
    de ce temps là, je m'en ennuie c'est effrayant,
    depuis le 18 08 que je suis à Bytown,
    mieux connu sous le vocable de Otttawachington
    et j'en ai encore jusqu'à dimanche.
    c'est long comme ça en pays étranger.
    Vivement que je retrouve mon Saint Laurent...

    Barbe Blanche loin de ses outils.

    RépondreEffacer
  5. Moi qui a une peur bleue des grandes étendues d'eau,je trouve ma liberté dans les petits boisés. Je demeure de tout coeur avec toi en pays étranger

    RépondreEffacer
  6. @ Le factotum,
    La mer comme la montagne sont mes terrains de jeux, et ce depuis ma plus tendre enfance,
    il m,est impossible de m'éloigner longtemps de l,une comme de l'autre.
    Par contre, il m,est facile de comprendre les personnes qui la craignent,
    car, il faut savoir s'en méfier, trop souvent, elle réclame sa pitance.
    Combien de pêcheurs y ont laissé leur vie laissant dans la triste misère,
    femme et enfants.
    Mon séjour à Bytown achève et sois assuré que déjà, mon chemin est tracé
    pour en sortir rapidement et sans embûches, vivement le retour au Québec,
    et surtout, retrouver la grande bleue, qui au fur et à mesure que la route défile,
    prend de l'expansion,et se transforme de rivière en fleuve puis en estuaire et finalement en golfe avant de rejoindre l,océan.


    Barbe Blanche loin de ses outils.

    RépondreEffacer
  7. Barbe blanche, j'ai une idée pour te changer... les idées!

    Puisque tu es à Bytown... Tu te souviens qu'aux Îles de la Madeleine, je t'envoie la main quand je suis tournée vers la Gaspésie en admirant le coucher du soleil? Eh bien, toi, tu peux faire pareil puisque la rivière des Outaouais passe précisément entre Ottawa et Gatineau (anciennement on disait Hull). La rivière des Outaouais que tu côtoies, c'est la même qu'on a à Rapide Deux. Fais-moi un salut de la main quand tu passes sur le pont Alexandra!

    Non mais t'as vu le Musée de la civilisation? Il est différent d'une année à l'autre. J'y suis allée à quelques reprises. J'aime beaucoup le marché By aussi, je m'y sens en vacances dans un autre pays!!!

    J'espère que le temps passera vite et que tu retrouveras très vite... tes outils et surtout ton fleuve/golfe!

    RépondreEffacer
  8. @ Zoreilles,

    Quelle bonne idée, merci de l'information, je file tout de suite,
    t'envoyer la main.
    Si ce n'était de risquer de poluer un peu plus la rivière,
    j'y lancerais un belle bouteille bleue,
    mais je ne suis pas certain qu'elle se rendrait jusqu'à toi,
    je me contenterai d'un grand signe de la main.
    J'ai pris quelques images de la chute,
    lorsque la rivière Rideau se jette dans la rivière des Outaouais,
    c'est assez spectaculaire comme rencontre.
    Au musé, de ce temps là, ce sont des histoires du Canada, alors,
    je me suis encore cette fois ci,contenté de l'araignée qui accueille les visiteurs.
    Le marché By, je peux te dire que je l'ai marché
    dans tous les sens, il n'a pour ainsi dire
    plus de secrets pour moi, enfin, presque plus.
    Bon, là, je retourne près des chutes et
    regarde bien, tu vas me voir les deux mains en l'air,
    pour te saluer comme il se doit.

    Barbe Blanche encore loin de ses outils.

    RépondreEffacer