vendredi 31 juillet 2015

Avant de quitter l'Île d'Orléan.

Solitaires
au bout du champ,
elles témoignent
de ce qui 
a été,
attendant
le retour
des récoltes.








 Derrière ces pommiers,
nous apercevons 
la grande Dame 
de Beaupré,
dans toute sa splendeur,
attendant les visiteurs..



                                                    Bon, je retourne sur le continent.

5 commentaires:

  1. J'ai adoré mon dernier passage à l'Île d'Orléans. Belles photos.

    RépondreEffacer
  2. @ Le factotum,
    Après avoir pris le temps de faire le tour de l'Île,je comprend l'attachement du grand Félix pour ce coin de pays.

    RépondreEffacer
  3. Bonjour Barbe Blanche,

    Tu as de très belles photos qui me rappellent beaucoup de bons souvenirs. Notre-Dame de Beaupré, c'était tout naturellement sur mon chemin dans mes parcours de Sherbrooke à Havre-Saint-Pierre. J'aime bien ce parcours qui nous amène progressivement d'une ferme perdue dans la nature à cette cathédrale immense où convergent tant de gens. Entre les deux, on trouve de tout et tu sais aller chercher une foule de petits détails intéressants, poétiques,

    NB. Cette fois, je ne me sers pas de mon iPad...

    RépondreEffacer
  4. Bien voilà, tu m'auras permis d'apprendre quelque chose. Ça m'arrivait souvent de ne pas pouvoir laisser de message sur ton blogue et sur d'autres. Je viens de comprendre que mon iPad est rébarbatif à cet environnement.

    RépondreEffacer
  5. @ Jackss,
    La basilique de Sainte Anne de Beaupré, est presque aussi impressionnante vue de l'Île d’Orléans qu'elle ne l'est lorsque nous en somme tout près.
    Bien content, que le mystère des communications manquées soit élucidé.
    J'aurai donc le plaisir de te lire à nouveau par ici.
    À bientôt Jackss.

    RépondreEffacer