mardi 29 mai 2012

Histoire de famille...

Une visite
à Forillon, 
avant qu'ils
ne commencent 
à quêter
à la barrière,
ce 
dimanche, 
m'a permis
de faire 
toute une rencontre.
                                                Un bel ours, qui était tellement occupé
                                           à s'empiffrer, qu'il ne semblait pas être conscient,
                                           d'être observé.
                                                un coup d'oeil à sa gauche,
                                             un autre à sa droite,
                                             pour finalement, filer tout droit.

                                                Par moment, on aurai dit, un ourson de peluche,
                                           mais. il ne fallait surtout, ne pas se laisser berner.
                                                    Juste un peu plus loin, une tache noir
                                             attire à nouveau notre attention.
                                              Regardons y de plus près,
                                                        bien oui, c'est une ourse, surveillant ses petits.
                                                  pour sa part, elle ne perd pas de temps
                                            à faire la belle,
                                                 elle sort côté forêt entraînant à sa suite,
                                                 ses deux petits qui gambadaient
                                            tranquillement, un peut à l'égard,
                                            dans les herbes hautes.
                                                Une vraie belle rencontre, inattendue.

dimanche 20 mai 2012

Elle protège sa maison...

Cet oiseau,
est apparut
chez nous,
il y a
trois ans.
Depuis, je fais 
des pieds et des mains,
pour lui tirer
le portrait.
                                                                    Ou ils est de dos,
ou l'image est floue,
il se camoufle 
derrière une branche, 
en fait, depuis trois ans, 
cet oiseau
se moque de moi. 
Mais, 
ce vendredi,
je l’aperçois, 
faisant 
moulte 
pirouettes, 
et 
feintes.
Je me précipite sur 
mon appareil
photo,
et je commence à mitrailler.


                                                il danse pour moi,


                                                    Il multiplie ses parades,
                                                il finit par se poser au sol,
                                                le voyez vous toujours?
                                             En l'observant très attentivement...
                                                      Je finis par trouver la raison
                                              de ces tours de passes passes.
                                              Ils étaient là, tout simplement.
                                              Leurs présences, virent confirmer
                                              ce que je doutais depuis le tout début,
                                              le pourquoi, de tous ces simagrées.
                                             Elle s'ingéniait à m'éloigner de sa famille.
                                                      Je profitai donc,

                                                  de ses manoeuvres, pour l'immortaliser.
                                                J'étais sous son charme.



                                                     Et dire, que le matin même,
                                                je passais légèrement,
                                               le râteau, sur cette portion du jardin.


                                                   À la vue des images,
                                             vous avez compris, qu'il y a chez moi,
                                             des coins assez sauvages pour accueillir
                                             nos amis ailés...

                                               Ils en profitent, à notre plus grand plaisir.

samedi 19 mai 2012

Première randonnée de l'année au paradis terrestre.

Nous avons
fait 
notre premier
séjour
à notre paradis,
au mois de mai,
cette année
pour la 
première fois,
depuis que 
nous en sommes
propriétaire.
Hé oui,
le chemin 
ayant 
été refait,
l'an dernier.
il n'est
plus nécessaire,
d'attendre
que se retire
la rivière 
de la route.

Nous avions
à peine, 
fait nos premiers pas,
sur notre 
domaine, 
qu'une 
de nos locataires
est venue 
nous saluer. 
                                                    Elle a fait la belle devant nous,
                                            pour notre plus grand plaisir.
                                                     Comme elle n'est pas la seule pensionnaire,
                                             nous avons bien sur,
                                            aperçu les signes de nos autre amis. 

                                                 
                                                À certains endroits, ils ont trouvés
                                             la route légèrement incertaine...

                                                    Arrivés au coeur de l'Éden, c'est le gazouillis
                                                 du ruisseau, avec sa chute bien nourrie,
                                                 qui caressa notre oreille.

                                                 Le décors avait légèrement changé,

                                                 des arbustes, bordant le ruisseau,
                                            étaient descendus dans le lit
                                          de ce dernier.
                                                            La largeur du cours d'eau,
                                                  a pris de l'expansion,
                                                la où une simple enjambée suffisait,
                                                il faudra maintenant, un pont.




Sur le chemin du retour,
 la coquine
était à son poste,

                                                     elle fit quelques pas de danse,
                                                 histoire, de nous dire au revoir.
                                                    Elle finit sa prestation, en faisant une partie
                                               de cache cache.
                                            La voyez vous toujours?
                                                      Pour ne pas être en reste,
                                                   la cousine de notre princesse, tenait à sa façon,
                                                  venir nous saluer,
                                                     tout comme ces deux tourtereaux le firent
                                             plus tôt ce même matin.
                                                   Ce fut toute une journée,
                                              Nous nous promettons, de récidiver aussitôt
                                             que l'occasion se présentera.