vendredi 3 août 2012

De vrais politiciens...

Belle affirmation, 
pouvons nous 
nous
y fier?
                                                                  Pas sur,
                                                              il est parfois,
                                                             assez difficile
                                                            de se faire
                                                            une idée claire.
                                                                 Lequel passe en premier,
                                                        je file tout droit,
                                                   il tourne à gauche,
                                                  en partant de la
                                                   DROITE...
                                                  Je prend la route ou bien, je lui obéi
                                               et je prend le clos, dilemme...
                                                 J'ai le choix,
                                                la route
                                                        OU,
                                                 la rivière...
                                                             Bon je prend la route cette fois ci,
                                             demain, peut être je prendrai...
                                                      Bon, OK, je fais comme d'habitude,
                                               je n'en fais qu'à ma TÊTE.
                                           Les politiciens peuvent aller se rhabiller
                                           avec leurs messages nébuleux.

6 commentaires:

  1. Je crois qu'il faut toujours suivre le chemin qu'on s'est tracé!
    Rien de plus vrai!

    RépondreEffacer
  2. @ Le Factotum,
    C'est la route qui nous convient le mieux.

    RépondreEffacer
  3. @ Spécialiste de l'éphémère,
    Je crois, que ce sont les mêmes qui tentent de nous arranger le portrait.

    RépondreEffacer
  4. T'as jamais si bien dit, Barbe blanche!

    Et là, nous sommes envahis de pancartes pour un mois, chaque poteau est habité, même que certains poteaux stratégiques font preuve de surpopulation, c'est tellement laid, ça brise le paysage... Hier, je m'en revenais du campe avec mon super gendre, on s'amusait à les compter, les analyser et les critiquer. On a bien rigolé. Notre retour en ville s'est fait dans la bonne humeur quand même mais je sens qu'on va s'en fatiguer assez vite.

    RépondreEffacer
  5. @ Zoreilles,
    Dans notre coin, il n'y a pour le moment que les pancartes de "fourre le Québec",
    et c'est déjà trop à mon goût.
    Les autres viendront bien assez vite, ils ne laisseront pas le champ libre aux plqisses longtemps.Tout un mois de pollution visuelle et auditive.
    Si au moins, ces énergumènes avaient quelque chose de réel à proposer...

    RépondreEffacer