mardi 20 décembre 2011

Les fantômes ne circulent plus...

La gare a disparu,
ne reste qu'un peu de ciment
et des rails qui cheminent 
tristement côte à côte,
sans but précis.
                                                    Il y a longtemps, que le dernier train
                                               entré en gare est reparti pour ne plus revenir.
                                                       Cette route de terre achève d'effacer,
                                                le souvenir de ce qui fût le service ferroviaire,
                                                                les rails n'osent plus se montrer,
                                                             ils se dissimulent de leur mieux,
                                                             au regard interrogateur
                                                             des passants occasionnels.
                                                                  Quelques longueurs de rail,
                                                                abandonnées sur place,
                                                               laissent supposer que
                                                               le dernier départ
                                                               s'était fait de manière
                                                               précipité.
                                                   Impassible devant l'histoire peu probable
                                                de la fin de ce chemin,
                                                la nature,reprend ses droits,
                                                elle envahie, sans ménagement,
                                                 ce qui jadis, fût le chemin de fer.
                                               
                                                       Nous apercevons, à l'occasion,
                                                                en observant bien,
                                                               quelques vestiges abandonnés,
                                                              de ce géant d'autrefois
                                                              tombé dans l'oubli général.
                                                                Ici, la manette permettant
                                                               au train, de changer de voie,
                                                             est dans un état tel,
                                                qu' il nous est facile de comprendre,
                                                qu'elle n'a pas été activée
                                                depuis longtemps.




                                                    Bientôt, il ne restera plus rien de ce vieux
                                                 chemin de fer,
                                                   il disparaît, lentement, mais sûrement,
                                                 digéré par les restaurateurs de sites, naturels.
                                                     Un drame ce serait il passé ici, à une époque
                                               si lointaine, que plus personnes n'en a souvenir?
                                                                  Tout ce que nous pouvons
                                                             constater, c'est que cette route
                                                             du passé,
                                                             si achalandée,
                                                              est maintenant,
                                                                délaissée,et solitaire.
                                                                   Est elle vraiment
                                                              si solitaire que ça?

4 commentaires:

  1. Beau voyage que tu nous fais faire là Barbe blanche... Ils sont où au juste ces rails? J'imagine que c'est près de Gaspé, ton coin? J'aimerais ça que tu nous parle de cette histoire du "Trans Gaspésien"... Je suis certain que j'aimerais ça.

    Tu vois, ici à Joliette, le train pour le "nord" passe encore. Il n'y a plus de gare mais il est toujours possible de se placer à l'endroit de l'ancienne gare, de faire signe au train qui s'arrête et on monte à bord vers soit Chambord ou encore vers Casey je pense (pas certain de celle-là mais je sais que c'est au nord).

    Nous avons tellement négligé ce magnifique moyen de transport.C'est triste.

    RépondreEffacer
  2. @ Esperanza,
    Tu as bien deviné, pour l'emplacement des rails,
    ils sont tout près de la gare ferroviaire à Gaspé.
    Ce sont une partie de voie ferré qui servait de voie de garage, elle ne sont plus utilisées maintenant, mais le train circule toujours lui.Si tu regardes bien la dernière photo, tu y verras que mes vieux rails rejoignent celles utilisées aujourd'hui.
    Il y a actuellement et cela depuis quelques années déjà, un projet de train touristique qui relierait Gaspé et Percé, et qui servirait pour le transport entre autre, des passagers des bateaux de croisières qui mouillent de plus en plus dans la baie de Gaspé.
    le train vient toujours à Gaspé, mais il se fait plus rare, nous ne le voyons plus que trois fois par semaine.

    RépondreEffacer
  3. Barbe l'historien. Belle virée !!!

    -Croco

    RépondreEffacer
  4. @ Crocomickey,
    C'est ce que nous appelons, une virée autour de la maison...

    RépondreEffacer