mercredi 24 février 2016

Au bord du ruisseau.

En bordure du ruisseau,
une fougère 
s'est établit
et s’épanouit
dans toute sa splendeur,
pour notre plus grand bonheur.






6 commentaires:

  1. Eh que ça fait du bien à voir, la verdure me manque et même si j'aime l'hiver, je n'ai jamais eu si hâte au printemps...

    RépondreEffacer
  2. C'est vert en titi.
    Et pourtant ma saison de patinage ne fait que débuter.

    RépondreEffacer
  3. @ Zoreilles,
    Tant qu'à ne pas avoir d'hiver,
    aussi bien aller voir du vert.

    J'aime bien les paysages d'hiver,
    mais je ne supporte plus le froid.
    Même si il fut radin sur la neige et le froid
    je le trouve interminable cet hiver.

    RépondreEffacer
  4. @ Le factotum,
    Nous avons cette année,
    une activité absente de nos champs
    depuis tellement longtemps
    que au début je n'en croyais pas mes yeux,
    des enfants patinant et jouant au hockey
    sur une glace dans les champs.
    J'en ai même vu, patinant sur la rivière,
    entre les cabanes des pêcheurs.
    Il faut dire pour ce qui est de la rivière,
    que la pluie suivit de froid sérieux des derniers jours
    a aidé et beaucoup à part de ça.

    RépondreEffacer
  5. Ma belle fougère verte que j'aime tant au printemps venu. Ce sont mes premières plantes verdoyantes qui se logent au pied de notre chalet et de notre plante- bande devenu naturalisée. J'adore cette plante symbole d'espoir et renaissance.

    RépondreEffacer
  6. @ Géraldine Fortin,
    Elles sont de toute beauté,
    c'est pourquoi, je n'ai pu
    m'empêcher de les immortaliser.

    RépondreEffacer