dimanche 24 septembre 2017

La parenté arrive bientôt.

Les préparatifs
vont bon train,
ils 
seront 
fin prêt
pour 
accueillir
les 
premiers
arrivés.




La parenté 
arrive bientôt,
il faut être prêts
pour bien 
la recevoir.

 Une rue complète,
fermée à la circulation,
ce n'est pas nouveau
me diras tu,
mais, 
fermée pour y tenir un banquet,
alors là,
il faut le faire.
À voir la quantité
de taches rouges
tout au long du parcours,
il est facile de deviner
que cela se passe
à Bytown.


Les canadians célèbrent
leur cent cinquante ième
de la mise en minorité
des francophones 
en amérique du nord.

Les chefs de la ville
reçoivent
leurs concitoyens .
Selon mes informations,
les billets mis en vente
en février 
auraient été vendu
en quelques minutes.
La table est mise,
les invités, 
bientôt
arriveront .
 À voir la tablée, 
ils seront nombreux,
 très nombreux, 
 











4 commentaires:

  1. Bon, ça y est, je suis insultée, ils ne m'ont même pas invitée...

    Quoi? Qu'est-ce que tu dis? Que ce n'est pas ma famille? T'as bien raison, pourquoi m'auraient-ils invitée, ils ne sont même pas parents avec moi!!!

    RépondreEffacer
  2. @ Zoreilles,
    C'est d'y avoir été invité qui m'aurait insulté,mais ouff, ils se sont retenus.
    Ils ont procédés entre eux, comme toujours, ignorant jusqu'à notre existence,
    je rêve encore et toujours au jour où nous aurons le courage de nos ambitions
    et dirons à nos voisin qu'il est temps pour nous de bâtir notre propre maison,
    une maison à notre image.

    RépondreEffacer
  3. J'aime bien le "qu'il est temps pour nous de bâtir notre propre maison".

    RépondreEffacer
  4. @ Le factotum,
    Vient un moment dans la vie, où il faut faire sa route,
    cesser de suivre celle des autres.
    Je sais, je suis un grand rêveur...

    RépondreEffacer