lundi 13 mars 2017

Guide d'aveugle...

Lorsque
j'ai 
rencontré
cet
aveugle
et
son
guide,
quantité
de
souvenirs
me
sont
revenus
en
mémoire,
du
temps
de
mon
enfance,
alors
que
je
guidais
régulièrement
une
 personnes
agées
qui
était,
aveugle.








6 commentaires:

  1. @ Zoreilles,
    Magnifique et inspirante.

    RépondreEffacer
  2. Oui, c'est vrai, très inspirante...

    RépondreEffacer
  3. @ Zoreilles,
    As tu remarqué, ni l'un ni l'autre ne fume?
    Petit clin d'oeil à une ex fumeuse.

    RépondreEffacer
  4. S'ils avaient été fumeurs, ça aurait gâché cette belle sculpture, hahaha!

    Mais puisque t'en parles, j'aimerais ajouter que le fait que les fumeurs soient tellement ostracisés dans notre société maintenant, malgré tout le respect qu'on a d'aller fumer dehors et loin du monde, c'est quelque chose qui m'a souvent blessée, de sentir le mépris et le rejet. Je me souviens d'une fois, il n'y a pas si longtemps, j'étais avec 5000 personnes à marcher dans la rue par solidarité pour notre région et comme ça faisait plus de 2 heures que je marchais, je me suis éloignée des autres pour m'en allumer une. Il y a un homme qui m'a vue faire, il a foncé vers moi avec agressivité, il m'a sermonnée à tel point que j'étais pétrifiée sur place. J'étais dehors, loin des autres et pourtant j'ai éteint ça comme il faut pour remettre ça dans ma poche. Les dernières années, j'étais toujours très mal à l'aise de fumer, même dehors, même seule, même au milieu de la rue.

    D'un autre côté, je trouve cela pratique aujourd'hui qu'on ne puisse plus fumer nulle part, qu'on cache les cigarettes dans les dépanneurs, qu'on n'ait pas le droit de fumer sur les terrasses extérieures, etc.

    Je me suis fait la promesse que jamais je n'allais rejeter ou mépriser quelqu'un qui est fumeur(euse). Je sais mieux que personne combien cette dépendance peut être une entrave à la liberté.

    Merci de m'avoir écoutée, pendant que je te parlais, j'ai passé une grosse envie de fumer, celle du matin avec mon café!!!

    RépondreEffacer
  5. @ Zoreilles,
    À l'époque où j'ai cessé de fumer, c'était le début de l'interdiction dans les autobus, avions et autre, à chaque arrêt, c'était la course dehors pour satisfaire ce tyran.
    C'était en 1980, cela fait 27 ans, ayoye, as tu vu, 27, le 7 est présent, comme dit Jackss, le hasard te salut ici je crois, je pense que c'est un signe que tu vas gagner cette fois.
    J'ai cessé de fumer, pour ne pas être harceler à chaque allumage.
    Les premières années, je prenais ma pause café avec les fumeurs, même une fois, au tout début, un compagnon de travail étant à mon bureau, sort son paquet et m'en offre une, comme je lui dis que j'avais arrêter, il fait le geste de remettre son paquet dans ses poches, je lui dis, c'est moi qui a arrêter, tu vois le cendrier est là, alors fumes tout ton saoul.
    En 1999, un accident de travail, j'ai reçu de chlore dans le visage, paf, plus capable de sentir ni la fumée ni aucun parfum, même l'odeur de certaines fleurs.
    Depuis, je m'assure que lorsque je cause avec des gens, j'ai le vent dans le dos, ainsi, je peux m'approcher d'eux, un peu.

    Pour ce qui est de la sculpture, si ils avaient été fumeurs, le message aurait été différent, c'est sur.

    RépondreEffacer