mardi 28 mars 2017

Finalement, le brouillard s'est levé.

Les nuages
étaient lourds,
ils pesaient
sur le paysage
de telle sorte,
que celui ci
semblait
écrasé.
Le brouillard 
à sont
tour
s'est amené,
faisant 
disparaitre
les contours,
et réduisant
le lointain
à une masse 
informe.
Puis, à un moment donné,
tout ça
s'est retiré,
comme si 
leur tâche
était terminé,
la 
lumière
a
pris
toute la place.
La vie
avait tout à coup,
un tout
autre gout,
une saveur
toute nouvelle.
Nous 
pouvions
à nouveau, 
voir
loin,
nous redécouvrions
toutes
nos 
ressources
et
pouvions  
à
nouveau, 
aller
de
l'avant.



















Aucun commentaire:

Publier un commentaire