lundi 10 octobre 2016

De la grande visite à Gaspé.


À 
l'arrivée de l'automne,
quand le paysage
colore son ramage,
la baie de Gaspé
s'orne de belles barges.
Les bateaux de croisières
s'y suivent, 
tous plus beaux
les uns que les autres.
  Cette année, une première,
le Queen Mary 2
est venu y faire son tour.
Bien sur, à chaque fois,
Elle se fait un devoir
de bien les accueillir.






















6 commentaires:

  1. @ Géraldine Fortin,
    Bien sur, cela va de soit...

    RépondreEffacer
  2. Ce sont de véritables villes flottantes! C'est magnifique et ça me fait rêver...

    Maman m'a si souvent raconté que toute petite, aux Îles, elle voyait passer des bateaux et rêvait d'embarquer à bord pour aller découvrir le monde, débarquer sur la grand'terre. Et moi, je rêve d'embarquer à bord pour retourner aux Îles, parce que jusqu'ici, je suis toujours allée en avion!

    Je te raconte une autre anecdote qu'a fait surgir ta série de photos. Aux Îles, ça fait partie du quotidien, on va souvent au quai accueillir les gens qui arrivent en bateau, surtout qu'on les voir arriver de partout quand ils contournent l'Île d'Entrée et arrivent par la baie de Plaisance. Mon grand-père Turbide a toujours fait ça aux Îles. Une fois rendu en Abitibi, quand il était plus vieux, il allait toujours prendre sa marche en direction de la gare, même s'il n'attendait personne dans le train. Un jour, j'ai compris que pour lui, c'était sa façon de s'enraciner en Abitibi, d'assister quotidiennement aux arrivées et aux départs.

    RépondreEffacer
  3. @ Zoreilles,
    Rêver de long voyages à bord de tous ces bateaux filant là bas, au large,
    combien de fois, je suis parti à la dérive dans le sillon tracés par ces barges.
    Mais, le plus souvent, c'était à bord de la baleinière du père chez nous
    que j'allais pêcher la morue.
    Accueillir les arrivants et saluer ceux qui partent,
    c'est comme tu le dis si bien,
    la façon de marquer sa place.
    C'est une belle manière de prendre racine,
    de dire à ceux qui arrivent: ici c'est chez moi,je suis fier de vous y accueillir,
    soyez les bienvenus.
    Et à ceux qui partent: tu reviens quand tu veux, je serai là pour te souhaiter la bienvenue.

    RépondreEffacer
  4. En Gaspésie comme aux Îles, les gens sont si accueillants et je crois que ça a un rapport avec le sentiment d'appartenance, tu es un bel exemple pour illustrer que lorsqu'on est chez nous, on peut mieux accueillir ceux qui viennent nous visiter.

    RépondreEffacer
  5. @ Zoreilles,
    Je rêve du jour où, la majorité des Québécois vont comprendre ça et enfin, se donner Le Pays,
    notre Pays.
    Alors, nous pourrons y accueillir la visite comme du monde.

    RépondreEffacer