vendredi 15 octobre 2010

Randonnée Gaspésienne...

Dans mon dernier billet, je vous ai présenté le phare de La Marthe, nous y reprendrons donc la route ici, pour rouler en toute tranquillité sur nos beaux sentiers Gaspésiens. Les routes de mon pays, se faufilent entre mer et montagne...





À l'occasion, elle se permet même de couper cette dernière et d'y passer directement au travers, c'est plus court...













Ce qui nous permet un sérieux raccourcie, nous atterrirons donc sur la pointe de Forillon, lieu d'où, il y a quelques quarante ans, Parc Canada, s'est permis d'expulser la population. (c'est un autre sujet sur lequel nous reviendrons peut être un jour.)
Nous pouvons remarquer, que sur ce cap qui s'avance dans la mer, même la route fait des vagues, comme si elle contestait à sa manière, la façon cavalière de parc Canada envers les occupants de ce territoire remarquable...
Partout, il faut être attentif à la route, il y est facile de se laisser distraire par la beauté du paysage...
Ici, ce ne sont pas les jolies filles, qui attirent le regard des conducteurs, mais les paysages à couper le souffle, et parc Canada n'y est pour absolument rien, tout était là avant son arrivée.
Les couleurs de saison,




les caps abruptes,




les courbes imprévues,
les côtes vertigineuses,
il est même possible, à l'occasion, si ont sait être attentif, d'y croiser, un chevreuil, un orignal, un ours ou souvent, un porc épic.

Monte la côte, descend de l'autre côté, admire les beautés automnales, et oups... elle était raide cette courbe, il m'en a fallut de peu et je l'aurais observer d'un peu trop près...
Finalement, je rentre à la maison en un seul morceau, et totalement rassasier que dis je, repus de tant de beautés.

















Je me promet bien de reprendre la route dès que l'occasion se présentera, vous m'y accompagnerez?

10 commentaires:

  1. Je t'y accompagne quand tu veux! Je roulerai ce vendredi dans la Baie-des-Chaleurs. J'ai hâte! Merci pour l'appéritif!

    RépondreEffacer
  2. @ Virginie, Bonne route, et bonne fin de samaine dans la Baie Des Chaleurs, le route y est un peu plus droite et planche...

    RépondreEffacer
  3. Pour avoir fait 2 1/2 fois le tour de la Gaspésie en vélo je suis convaincu que c'est l'une des plus belles régions du Québec. Encore plus belle avec ses couleurs d'automne.

    RépondreEffacer
  4. @ Gaétan,Avec les couleurs d'automne, il faut être concentré pour garder les yeux sur la route...
    Faire le tour de la Gaspésie à vélo, il faut une bonne dose de courage et être en très bonne forme, parce qu'il y a des côtes, toutes plus longues les unes que les autres...
    Quand je vois des valeureux cyclistes dans les côtes du Grand Étang, du portage Madeleine -Grande Vallée, où encore dans le coin de Percé, je suis en admiration devant leur détermination hors du commun...
    Bonne route, Gaétan, roules encore très longtemps...

    RépondreEffacer
  5. C'est vrai que la Gaspésie semble encore plus belle en automne; enfant j'en ai fait le tour une fois, non pas glorieusement à vélo comme Gaétan (qui le fera de nouveau sans doute lorsque Hugo aura pris sa retraite pour de bon), mais honteusement en auto (j'avais été malade à cause justement des côtes et chemins sinueux) et mes souvenirs sont très vagues. Dommage!

    Mais toutes les régions du québec sont belles, sans exception, chacune à sa manière. Je me souviens du contraste entre le paysage de la Côte-Nord et celui de la Rive-Sud lorsque nous prenions le traversier à Baie-Comeau (le bateau s'appelait le Père Nouvel) pour arriver à Pointe-au-Père près de Rimouski, pas à Matane comme maintenant. En démêlant de vieilles photos ce matin, plein de souvenirs me sont revenus...

    Merci Barbe-blanche de partager avec nous ton si beau coin de pays. J'aimerais bien demeurer dans le phare de La Marthe.

    :-)

    RépondreEffacer
  6. j ai fait le québec de haut en bas et de droite a gauche et c est vrais que chaque région est différente la beauce valoneuse l abitibi ses lacs et rivieres les grandes terres agricoles de la région des grandes villes .si j avais les moyens j aurais un million de kilometres a mon conteur seulement pour le québec

    RépondreEffacer
  7. Je t'accompagnerai, Barbe blanche, partout où tu voudras bien nous emmener!

    Normalement, faire de la route, c'est long et moche, on se met de la musique pour passer le temps, on jase avec ceux qui nous accompagnent mais sur les routes de ton pays, ta chère Gaspésie, faire la route est un voyage en soi, avec des paysages à couper le souffle à chaque tournant. J'aurais de la misère à rester concentrée, j'aimerais mieux être passagère!

    RépondreEffacer
  8. Le Ministère du Tourisme du Québec devrait subventionner ce blog. Tu nous fais faire un joli tour de la Gaspésie. Avec de si jolies photos, il va sûrement y avoir un afflux de touristes par chez toi.
    J'ai fait le tour de la Gaspésie en été, il y a 5 ans, c'est vraiment un beau coin de pays. Que demander de plus que d'avoir, à la fois, la mer et la montagne.

    J'ai visité bien des coins du Québec, ai fait beaucoup de randonnées pédestres mais il n'y a qu'en Gaspésie que j'ai pu photographier un ours.
    C'est triste cete expropriation de Forillon, j'ai lu que les gens devaient payer un droit d'entrée pour avoir accès au cimetière où leurs proches étaient enterrés.

    J'attends impatiemment les prochains reportages.

    RépondreEffacer
  9. Enfin de retour, après un silence forcé de presque deux semaines.
    Je n'ai pas fais attention et je suis entré dans le décor, le AH1N1 m'a attrapé, mon ordinateur a du passer quelques jours aux soins intensifs.
    Maintenant, il va mieux et je peux enfin revenir vous entretenir de mes élucubrations de retraité...

    RépondreEffacer
  10. @ Lise,
    Faire le tour de la Gaspésie en auto, c'est très noble aussi, si on prend un peu plus qu'une journée pour le faire.
    Comme tu as raison, c'est très vrai, le québec, peu importe d'où on le regarde, il est beau, on peut même dire qu'il est beau de tous les côtés...
    Et je te confirme, que du phare de la Marthe, nous avons une très belle vue sur les alentours.

    @ Richard, comme tu le dis si bien, chacunes des régions de ce grand pays qu'est le Québec, ont des secrêts qu'elles livrent généreusement à tous ceux qui veulent bien prendre le temps de s'y arrêter pour y cueillir une fleur, un sourire, une bise et plus encore...
    @ Zoreilles, Être passagère, c'est une solution envisageable,il y a aussi, la possibilité de faire de très nombreux arrêts, mais là, le voyage risque d'être un peu long...
    @ Caboche, Les politiciens, je m'en garde très loin, leur fonctionnaires encore plus, ce serait long à raconter, j'en ferai peur être un billet un de ces jour...
    Photographier un ours, ils sont impressionnants n'est ce pas...
    Pour les expulsés de Forillon, c'est tout à fait exacte, faut qu'ils payent pour se rendre au cimetière où reposent leur famille, c'est d'une tristesse...

    RépondreEffacer