mercredi 24 février 2016

Autour du phare...

Les nuages
étaient omniprésents,
tout était sombre,
comme si
la nature
renonçait
à sourire.
Tout était gelé,
recouvert d'un blanc linceul.
Même la cloche
n'osait tinter.
C'était comme si le temps     
avait cesse de tourner.
Puis, petit à petit,
les nuages se distancèrent,
c'était comme si,
l'espoir renaissait, 
et tout d'un coup,
le soleil éclaira
la scène de tous ses feux.
Le phare alors, 
présenta  toute sa beauté
dans la lumière du jour.   





















Au bord du ruisseau.

En bordure du ruisseau,
une fougère 
s'est établit
et s’épanouit
dans toute sa splendeur,
pour notre plus grand bonheur.






dimanche 21 février 2016

Perdu dans les nuages.

Les projecteurs
sont 
en mode poursuite
de ce temps là... 

                                                                        Passent les nuages,
effleurent de lumière
la cime des montagnes,
et le blanc des glaces.