dimanche 24 janvier 2016

Elle plonge dans le soleil couchant.

Avant de regagner
ses cartiers nocturnes,
l'astre du jour,
s'amuse
à jouer dans les nuages
venu lui souhaiter
une bonne nuit.
il s'ingénu
à multiplier les arabesques. 

Devant tant d'ingéniosité,
la pêcheuse de par chez nous,
plongea tête première,
dans le banc de neige.
C'est l'apercevant,
la première impression 
qui me vint à l'esprit.
Y regardant à deux fois,
je compris rapidement,
notre amie était à la pêche,
tout comme nos amis,
là bas sur la glace.

S'apprêtant à prendre son quart de travail,
la lune, surveillait attentivement,
histoire d'être fin prête,
le moment venu de commencer sa nuit.



























La pêche a été bonne, et l'astre de la nuit
nous illumina, comme lorsque nous allions,
glisser sur les pentes de notre enfance.

samedi 23 janvier 2016

Un autre jour s'efface.

File le jour,
s'efface la lumière,
le soleil,
 quitte la scène,
timidement .

Discrètement,
s'amène la lune,
pour lui succéder,
elle vient  éclairer
nos rêves 
meublant la nuit.








vendredi 22 janvier 2016

À trois j'y vais.

Je pense qu'ils ont pratiqué
la danse en ligne
l'été passé,
alors qu'ils étaient
un peu plus au nord.
Ils ont eu la gentillesse
de venir nous en faire 
une démonstration
dernièrement.
Ils ont fais la file,
et à tour de rôle,
ils venaient
s'abreuver
dans les gouttières
sur le devant de la maison.











Ensuite, ils se sont empiffrés 
dans le garde-manger
que j'ai planté
à leur intention.
Mais, ça, c'est un autre billet.
À bientôt.