dimanche 17 février 2013

Ballade à marée basse, avec mon ami l'arpenteur des vagues.

Le soleil nous réchauffe,
juste assez.
La légère brise du large
nous caresse tendrement,
c'en est presque
érotique.
Ma complice,
joue les mannequins,
elle parade,
tourne,
avance,
fait 
une pause 
et prend la pose,
jette un regard à gauche, 
puis à sa droite, 
et repart de plus belle.






















                                                     Lorsque arrive, la fin de la séance photo,
                                            candidement, elle me demande,
                                            sur un ton mi figue, mi raisin,
                                            avec des étoiles dans les yeux,
                                            quel est son profil que je préfère.
                                            À sa question, je vous laisse le plaisir de répondre.





                                                   N'est ce pas qu'elle est charmante?

Variation sur un même thème.

Il va,
il vient,
je le suis
et
je lui tire le portrait.
Parfois
sur le sable,
à un autre moment,
sur le bord de l'eau claire.























                                                Il a longtemps hésité
                                           avant de savoir si il prenait son envol,
                                                    où si il devait filer en douce.        
                                                 Finalement, il a prit la poudre d'escampette,
                                           d'un pas assuré,
                                           sans demander son reste.